"J'aurais dû me douter" : les SMS de Jawad Bendaoud refont surface lors de la première journée d'audience

JUSTICE - Le procès de Jawad Bendaoud, "logeur" de deux des terroristes du 13 novembre, s'est ouvert ce mercredi à Paris. C'est le premier procès en lien avec les attentats du 13 novembre 2015 survenus à Paris et Saint-Denis. Revivez, dans les conditions du direct grâce au live-tweet de notre journaliste, la première journée d'audience.
Live

Le premier des procès liés aux attentats de Paris a fini par commencer. Après une attente de près de deux heures, Jawad Bendaoud, "logeur" présumé d'Abdelhamid Abaaoud et de Chakib Akrouh, deux membres du commando qui a ensanglanté la capitale et Saint-Denis le 13 novembre, comparaît, mercredi 24 janvier, devant la 16e chambre du tribunal correctionnel de Paris, pour recel de malfaiteurs. 

La chose n'était en effet pas gagnée, puisque les représentants des surveillants de prison, en mouvement social pour protester contre leurs conditions de travail, après que certains d'entre eux ont été agressés par des détenus radicalisés, avaient menacé au peu de reconnaissance accordée à leurs revendication par le ministère de la Justice, d'empêcher l'extraction de Jawad Bendaoud depuis la prison de Fresnes. Une menace jugée "inacceptable" par Nicole Belloubet, qui avait menacé d'envoyer les CRS pour faire sortir celui qui se dépeint comme un "bouc émissaire" dans cette affaire, et dont l'enquête a par ailleurs conclu qu'il n'yavait pas de raison de le poursuivre pour des motifs terroristes. Il risque toutefois six ans de prison, puisqu'il s'agit d'une récidive.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Jawad Bendaoud, le "logeur de Daech" en procès

Plus d'articles

Sur le même sujet