EN DIRECT - Procès du "tireur de Libé" : "C’est une tragédie que je n’ai pas voulue", affirme Dekhar

DirectLCI
JUSTICE - Au 5e jour du procès d'Abdelhakim Dekhar, jugé pour "tentatives d'assassinat" et "enlèvement et séquestration", un psychiatre doit venir témoigner ce jeudi. Le médecin a vu le tireur parisien le 21 novembre 2013, au lendemain de son interpellation. D'autres personnes seront entendues en attendant les plaidoiries des parties civiles.
Live

Deux derniers jours du procès d'Abdelhakim Dekhar, jugé depuis vendredi dernier  pour "tentatives d'assassinat" et "enlèvement et séquestration". Le verdict est attendu vendredi soir . L'accusé encourt la réclusion criminelle à perpétuité. 


Ce jeudi matin , c'est un psychiatre qui a vu le "tireur parisien" au lendemain de son interpellation qui doit venir à la barre. La cour procèdera ensuite à l'interrogatoire des deux accusés, Abdelhakim Dekhar dans le box et Sébastien Lemoine, placé sous contrôle judiciaire et jugé pour des délits connexes : "destruction de preuves" et"recel de malfaiteur".

L'ex-otage a raconté sa demi-heure avec le "tireur de Libé"

Mercredi, l'assistant-photographe blessé dans les locaux de LIbération le 18 novembre 2013 devait venir déposer. Il a finamement renoncé à la dernière minute. 


"Je tiens tout d’abord à m’excuser de mon absence, j’ai tout fait pour me convaincre de venir mais c’est au-dessus de mes forces. Depuis maintenant 4 ans, je lutte pour me reconstruire, mes cicatrices et ma douleur dans le bas des côtes me rappelle au quotidien ce que j’ai vécu et ce que je vis" a expiqué le jeune homme dans une lettre qui a été lue à l'audience. 

Plus tard dans la journée, Chabane O. retraité qui a été pris en otage par Dekhar après les tirs à La Défense est venu raconter sa demi-heure passée avec le tireur parisien dans la voiture. 

Abdelhakim Dekhar avait alors demandé à l'ancien conducteur de la RATP de le conduire de LaDéfense aux Champs-Elysées, où il devait retrouver "des potes". Une fois sur la plus belle avenue du monde, Abdelhakim Dekhar s'était volatilisé. La police avait perdu sa trace peu après 13 heures. 

Plus d'articles

Sur le même sujet