EN DIRECT - Jawad Bendaoud jugé en appel pour avoir logé deux terroristes du 13-Novembre

EN DIRECT - Jawad Bendaoud jugé en appel pour avoir logé deux terroristes du 13-Novembre

Justice
DirectLCI
JUSTICE - Jawad Bendaoud, 32 ans, comparaît à partir de ce mercredi 21 novembre et jusqu'au 21 décembre pour "recel de malfaiteurs terroristes". Il avait été relaxé le 14 février dernier pour ces mêmes faits mais le parquet avait fait appel. Deux autres prévenus sont jugés à ses côtés: Mohamed Soumah, 28 ans, poursuivi pour les mêmes faits et Youssef Aït-Boulahcen, 26 ans, poursuivi pour non dénonciation de crime terroriste.
Live

LE PRÉSIDENT RAPPELLE LES FAITS


Après avoir fait le tour des avocats des parties civiles, le président de la cour d’appel fait maintenant un rappel des faits survenus entre le 13 novembre et le 18 novembre 2015, jour de l’assaut. On revient sur la recherche de appartement, la planque d’Abdelhamid Abaaoud...

APPEL DES AVOCATS


Le président de la cour procède maintenant à l'appel des nombreux avocats. Il y a dans ce dossier 780 parties civiles, une centaine d'avocats, trois prévenus... Le procès doit durer un mois, jusqu'au 21 décembre, avec des audiences les mercredi matin, jeudi après-midi et vendredi après-midi.  Les prévenus, après être resté un long moment debout, ont pu maintenant s'asseoir.

AUDIENCE OUVERTE


L'audience est ouverte. La cour appelle les prévenus, fait un rappel des faits reprochés et des peines prononcées le 14 février dernier. Jawad Bendaoud est debout bras croisés, dans son survêtement noir à paillettes dorées. A ses côtés, Youssef Aït Boulahcen. Dans le box, Mohamed Soumah. Jawad Bendaoud a été relaxé le 14 février dernier, Mohamed Soumah et Youssef Aït Boulahcen avait été condamnés. 

LE 3e PREVENU N'EST PAS ARRIVE 


Le procès en appel de Jawad Bendaoud devait débuter ce matin à 9 heures. A 10 heures, le 3e prévenu, détenu, n'était toujours pas arrivé. Youssef AIt Boulahcen et Mohamed Soumah comparaissent aux côtés du "logeur de daech". Ce dernier est poursuivi pour avoir hébergé dans un appartement de Saint-Denis deux terroristes, Abdelhamid Abaaoud, cerveau présumé des attaques du 13 novembre, et Chakib Akrouh, après les attentats.  L'assaut avait été donné le 18 novembre au matin à Saint-Denis. 

BIENVENUE


Bonjour à toutes et à tous, bienvenue dans ce live pour suivre avec nous le procès en appel de Jawad Bendaoud, jugé pour avoir logé deux des terroristes du 13-Novembre.

Les victimes redoutent qu'il fasse son show comme ce fut le cas il y a quelques mois. Ce mercredi, le procès du "logeur de Daech" doit débuter devant la 16e chambre du tribunal correctionnel de Paris, où siège la chambre 8-2 de la cour d'appel. Trois salles sont mobilisées pour en tout, notamment pour accueillir les nombreux avocats, 781 parties civiles et dizaines de journalistes. 


Relaxé le 14 février dernier, Jawad Bendaoud, 32 ans, était sorti quelques heures plus tard de prison. C'est donc libre que le trentenaire comparaît cette fois. 


Jugé pour "recel de malfaiteurs terroristes" pour avoir fourni un logement rue de la République, à Saint-Denis, à deux terroristes du 13 novembre 2015, Abdelhamid Abaaoud et Chakib Akrouh, Jawad Bendaoud risque six ans de prison. Le prévenu a toujours juré ignorer que ces deux hommes avaient participé aux attaques. "On m'a demandé de rendre service, j'ai rendu service, je ne savais pas que c'étaient des terroristes", avait ainsi déclaré Jawad Bendaoud sur BFMTV le 18 novembre 2015, lors de l'assaut mené par les forces de l'ordre à Saint-Denis. 

Deux autres prévenus à ses côtés

Mohamed Soumah et Youssef Aït Boulahcen (qui a changé de nom depuis), sont également jugés pendant un mois. Le premier, détenu, pour "recel de malfaiteurs terroristes". Le deuxième, qui comparaîtra libre, comme Jawad Bendaoud, est jugé pour "non-dénonciation de crime terroriste". En février dernier, ils avaient été respectivement condamnés en février dernier à cinq ans d'emprisonnement et quatre ans d'emprisonnement, dont un an avec sursis. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter