Procès Jawad Bendaoud, jour 5 : les habitants de l'immeuble de Saint-Denis racontent leurs déboires

JUSTICE – Au cinquième jour du procès de Jawad Bendaoud, Mohamed Soumah et Youssef Aït-Boulahcen, plusieurs victimes ont été entendues à la barre mardi après-midi. Au total, plus de 500 personnes, familles et associations, se sont constituées parties civiles à l'occasion de ce premier procès en lien avec les attentats de Paris.
Live

Certaines redoutent ce moment, d'autres l'attendent depuis plus de deux ans. Au cinquième jour du procès de Jawad Bendaoud, Mohamed Soumah et Youssef Aït-Boulahcen,  plusieurs victimes viendront à la barre ce mardi après-midi. 

 

Certaines ont été blessées, d'autres ont perdu un proche, d'autres un logement… et toutes restent traumatisées à jamais par les tristes événements qui ont bouleversé leur vie, le 13 novembre 2015 à Paris ou Saint-Denis. Qu'elles aient ou non assisté à l'audience depuis le mercredi 24 janvier, elles exprimeront aujourd'hui et demain, à tour de rôle, leurs émotions et ressentis. 

Plaidoiries dès mercredi

Les avocats des parties civiles prendront la parole après elles. Peut-être "dès mercredi" selon la présidente de la 16e chambre, Isabelle Prévost-Desprez. Au nombre de 80 pour ce procès hors norme, ils se sont regroupés et devraient ainsi être une douzaine à plaider. 

 

Le procureur fera ses réquisitions le lundi suivant. Avant que la défense ne plaide à son tour et que, s'ils le souhaitent, les prévenus prennent une dernière fois la parole avant que le tribunal ne se retire pour délibérer. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Jawad Bendaoud, le "logeur de Daech" en procès

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter