Procès Merah, jour 3 : un policier témoigne sous couvert de l'anonymat et décrit les scènes de crime

JUSTICE - L'audience s'est poursuivie ce mercredi au procès Merah, où sont jugés depuis lundi Abdelkader Merah, frère de Mohamed Merah, 35 ans et Fettah Malki, ami d'enfance du tueur au scooter âgé de 34 ans. Le premier encourt la réclusion criminelle à perpétuité, l'autre, 20 ans de réclusion. Pour ce troisième jour de procès, des enquêteurs anonymisés sont revenus sur les faits.
Live

AUTOPSIE REALISEE SUR LE CORPS DE MOHAMED MERAH


Le témoin 35  parle maintenant du corps de Mohamed Merah, abattu par le RAID le 22 mars 2012.  L’autopsie réalisée sur le corps du "tueur au scooter"a mis en évidence 20 trajectoires distinctes, le nombre minimal de tirs pouvant être estimé à 16.

DESCRIPTION DES SCENES DE CRIME


Le témoin 35, enquêteur anonymisé, décrit les scènes de crimes et livre de nombreux détails notamment sur les blessures mortelles des victimes. Il précise également les éléments retrouvés sur place comme les douilles. 

Le témoin énonce, au fil de son témoignage, les noms des sept personnes tuées par Mohamed Merah parmi lesquelles les trois enfants de l’école Ozar Hatorah de Toulouse


ANONYMISATION 


L'audience reprend après 10 minutes de suspension suite à un pb technique. On entend maintenant le témoin numéro 35, un enqueteur qui a demandé l'anonymisation. Le témoin apparait sur écran, derrière un store lui-meme derrière une vitre. Sa voix a été modifiée, il parle comme un robot. 

ASSASSINATS FILMES 


Dans un des sacs se trouvait la GO-Pro avec laquelle Mohemed Merah a filmé les assassinats, le harnais et deux cartes sd. 

Les cartes SD de Mohamed Merah contenaient aussi des repérages sur d'autres cibles potentielles #Merah

La plupart des fonctionnaires de police ont choisi l'anonymisation pour leur témoignage. Mardi, le premier témoin entendu dans le cadre du procès Merah où sont jugés Abdelkader Merah, frère de Mohamed Merah, 35 ans et Fettah Malki, ami d'enfance du tueur au scooter âgé de 34 ans, devait être entendu en visionconférence. Le sous-directeur de la direction centrale de la police judiciaire a finalement choisi de venir à la barre. 


Après être revenu longuement sur les faits commis en mars 2012 à Toulouse et Montauban par Mohamed Merah, le policier a évoqué à plusieurs reprises la notion du "loup solitaire". Le fonctionnaire semble en effet convaincu de ce qu'il dit. Mohamed Merah a agi  "en loup solitaire, il avait choisi ses cibles seul, définit seul des modes opératoires". 

La déclaration du sous-directeur passe très mal auprès des parties civiles : Abdelkader Merah est jugé pour complicité dans les assassinats terroristes commis par son cadet  et Fettah Malki est accusé de lui avoir fourni un gilet pare-balle, des armes et des munitions au "tueur au scooter"... " En parlant d'un loup solitaire, vous porterez peut-être la responsabilité de l'acquittement des deux accusés dans le box", a lancé l'un des avocats des parties civiles au témoin. "Depuis cinq ans on nous sert cette notion de loup solitaires, mais il y a eu des complicités", a affirmé l'avocat de Loïc Liber, militaire survivant de Mohamed Merah.  L'avocate générale s'en est, elle aussi, pris au témoin. "Vous nous avez dit énormément de choses, vous avez fait un témoignage très détaillé, a-t-elle dit. Néanmoins, je suis étonnée, choquée que vous ayez oublié de mentionner un élément essentiel : Al-Qaïda. Mohamed Merah n’est pas un loup solitaire, c’est Al-Qaïda. Il l’a lui-même revendiqué !  


La notion de 'loup solitaire' devait revenir à plusieurs reprises à l'audience, avec les nombreux fonctionnaires qui vont témoigner. Ce mercredi matin, un fonctionnaire a témoigné en visio-conférence. L'enquêteur, à sa demande, était anonymisé. Un autre s'est exprimé dans l'après-midi, la question de son "anonymisation" étant remise en cause par Me Dupond-Moretti, l'avocat de Merah.

Le procès d'Abdelkader Merah et de Fettah Malki doit se poursuivre jusqu'au 3 novembre. Il se tient devant la cour d'assises spéciale de Paris. Les audiences sont ouvertes au public. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le procès Merah

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter