Éric Dupond-Moretti : "Malheureusement, dans les cités, il y a des gens qui trouvent que Mohamed Merah est un héros"

JUSTICE - L'interrogatoire d'Abdelkader Merah sur la religion a lieu en ce moment. De nombreuses questions sont posées à l'accusé sur sa foi. Il est soupçonné d'avoir influencé son petit frère Mohamed Merah dans les actes terroristes qu'il a commis en mars 2012 à Toulouse et Montauban.
Live

BONNE SOIRÉE


S'en est fini de ce live-tweet. On se retrouve lundi à 9h30, pour la reprise des débats.

Son endoctrinement religieux, le salafisme, l'Emir Blanc Olivier Corel, les frères Clain, la documentation, la vente de livre sur les marchés.... Ce vendredi, de nombreuses questions sont posées à Adbelkader Merah dans le cadre de son interrogatoire. 


Le frère de Mohamed Merah est jugé depuis le 2 octobre et jusqu'au 3 novembre pour complicité dans les actes terroristes de son petit frère Mohamed Merah. A ses côtés dans le box, Fettah Malki, ami d'enfance de Mohamed Merah, soupçonné d'avoir fourni pistolet-mitrailleur Uzi, gilet pare-balles et munitions à celui qui allait devenir le "tueur au scooter". 

Il répondra... ou pas

Jeudi, l'avocat d'Abdelkader Merah, Me Dupond-Moretti a fait savoir que son client ne répondrait pas forcément aux questions qui lui seraient posées sur le thème de la religion. 


"Je le dis, c'est net, Abdelkader Merah répondra à un certain nombre de questions demain(vendredi) mais pas à des questions indignes. Si les questions sont du genre 'est-ce que les musulmans ont le droit de mentir?' Je le dis, j’y mettrai un terme. Est-ce qu’on se contente d’une preuve classique ou est-on dans l’imaginaire ? Si l’accusation c’est le fait religieux, effectivement il y a des limites que nous ne franchirons pas. La dignité à laquelle le président a fait appel elle vaut pour toutes les parties" . 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le procès Merah

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter