A Paris, des soldats Sentinelle stoppent une agression sexuelle

A Paris, des soldats Sentinelle stoppent une agression sexuelle
Justice

AGRESSION - Jeudi 1er novembre dans le 18e arrondissement de Paris, des soldats de la Sentinelle ont intercepté un agresseur sexuel qui était en train d'étrangler une femme après qu'elle ait refusé ses avances.

La scène s'est déroulée tôt le matin, jeudi 1er novembre. A la sortie du métro Jules Joffrin dans le 18e arrondissement de la capitale, aux alentours de 6h45, une femme est en train d'être victime d'une agression sexuelle. D'après les informations de nos confrères du Parisien, confirmées par l'Armée de Terre à LCI, c'est l'intervention inopinée de soldats de la Sentinelle qui ont permis de mettre fin au délit.

Les deux soldats patrouillent en effet non loin de là lorsqu'ils entendent des cris. Sur place, ils constatent qu'une femme se fait frapper et étrangler après avoir refusé les avances sexuelles d'un passant. Aussitôt, les Sentinelles prennent contact avec la police, mais devant le comportement violent de l'agresseur, décident d'intervenir physiquement. Ils le neutralisent par la technique du "tior", technique d'intervention opérationnelle rapprochée. C'est-à-dire par un combat au corps à corps et à mains nues. 

Plainte déposée

D'après le Parisien, la victime a pu porter plainte. Peu après l'intervention des soldats, les policiers ont pu prendre le relais et interpeller l'agresseur, qui reste toujours à l'heure actuelle en garde à vue. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter