Meurtre d’Alexia Daval : Jonathann confronté à sa belle-famille ce vendredi

Meurtre d’Alexia Daval : Jonathann confronté à sa belle-famille ce vendredi

Justice
DirectLCI
ENQUÊTE - Un dossier hors-norme est traité ce vendredi matin dès 9 heures dans le bureau du juge d’instruction à Besançon. Jonathann Daval, meurtrier présumé de sa femme Alexia, va être confronté à sa belle-famille, qu'il accuse d'être à l'origine d'un complot familial pour masquer le meurtre de sa compagne.

Cette matinée est cruciale dans le dossier Daval. Après la mise en scène, les aveux, puis le revirement inattendu de situation, Jonathann Daval soutient depuis fin juin qu’il est victime d’un complot familial, et accuse le beau-frère de sa femme, Grégory Gay, d’avoir étranglé Alexia en octobre 2017. 


Ce vendredi matin dès 9 heures Jonathann Daval va être confronté successivement, pour la première fois depuis ses aveux de janvier dernier, quatre membres de sa belle-famille. Ses beaux-parents, Isabelle et Jean-Pierre Fouillot, la sœur et le beau-frère de la victime, Stéphanie et Grégory Gay. 

Dernière occasion de connaître la vérité ?

Pour Me Jean-Marc Florand, l’avocat des parents d’Alexia, cette matinée "sera un tournant décisif. Sans doute la dernière occasion de connaître la vérité", a-t-il confié à l’Est Républicain. Mais pour lui, si le mis en examen reste sur sa version, à moins d’un "coup de théâtre", c’est "l’enlisement quasi-assuré du dossier". 


Ce moment sera par ailleurs "extrêmement tendu, lourd en tension émotionnelles", selon l’avocat de Jonathann Daval, Me Randall Schwerdoffer, qui souligne que la mise en présence des deux parties sera "un moment clé".  

Des zones d’ombres à éclaircir

Poursuivi pour "meurtre sur conjoint", l’informaticien de 34 ans affirme qu’il n’aurait été qu’un pion de sa belle-famille dans la dissimulation du meurtre de sa femme. Il y a huit jours encore, devant les juges, il maintenait cette version des faits. Pas de quoi faire hésiter les enquêteurs, qui le considèrent toujours comme le principal suspect. 


Suite à ses déclarations, de nombreux points restent à éclaircir sur le meurtre de la jeune employée de banque. Ses relations avec son mari, la personnalité de celui-ci ou encore les circonstances dans lesquelles son corps a été brûlé et déposé dans un bois. Les dernières analyses toxicologiques ont par ailleurs révélé qu’Alexia Daval avait absorbé un somnifère et un antalgique opiacé, laissant dire aux les avocats des parties civiles de la défense qu’elle aurait été droguée. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter