Farida B. emprisonnée pour terrorisme et fichée S, a failli être libérée à cause d'un retard de courrier

Farida B. emprisonnée pour terrorisme et fichée S, a failli être libérée à cause d'un retard de courrier
Justice

VICE DE FORME - Selon une information du "Progrès", la djihadiste présumée Farida B., incarcérée en détention provisoire à Lyon depuis 2014, aurait pu être remise en liberté à cause d'un fax déficient et un courrier envoyé trop tard. Explications.

L’affaire aurait pu être surréaliste. Farida B., 36 ans, actuellement incarcérée en détention provisoire à la maison d’arrêt de Lyon-Corbas pour "association de malfaiteurs en vue de la préparation d'un acte terroriste" et fichée S, a failli être libérée à cause d’un fax... envoyé trop tard. Il n'en sera rien. Comme le rapporte BFMTV , Farida B. restera finalement en prison. L'ordonnance de non prolongation de sa détention provisoire a, en effet, été infirmée par la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Paris, qui examinait le dossier ce lundi.

La faute au fax ?

Le 14 septembre dernier, Farida B. devait comparaître devant le juge des libertés et de la détention sur la prolongation de son incarcération préventive. Mais alors qu'elle a été convoquée par courrier quatre jours avant l’audience, et non cinq comme le prévoit la loi, l’avocate de la djihadiste présumée note l’erreur et ne se présente pas devant le tribunal. La prolongation de la détention provisoire de sa cliente est donc refusée. Au vu du danger éventuel que pourrait représenter la libération de Farida B., le parquet de Paris fait appel. Il faut dire que la famille de la trentenaire traîne de lourds antécédents : trois de ses frères sont en Syrie. Deux autres ont été incarcérés en même temps qu’elle, en 2014.  

Selon BFMTV, la faute reviendrait à un fax qui aurait refusé de partir le 6 septembre. Ce jour-là, le greffe finit par envoyer la convocation par pli recommandé avant 15 heures, afin qu’il arrive à temps le lendemain. Mais il n’en sera rien, Me Vincent recevant le pli le 8 septembre, un jour après le délai légal.

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    Voici les trois étapes de l'assouplissement du confinement jusqu'à janvier

    EN DIRECT - Covid-19 : moins de 5000 contaminations en 24 heures, une première depuis septembre

    Vers la fin de l’attestation de déplacement pour Noël ?

    Allègement du confinement : les questions en suspens avant l'allocution d'Emmanuel Macron

    "L’eau ça mouille… " : quand Monoprix ridiculise les restrictions dans les rayons

    Lire et commenter

    Alertes

    Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent