Affaire Darmanin : le coup de sang de Luc Ferry fait réagir

DirectLCI
RÉACTION - Invité sur LCI ce jeudi 1er février, l'ancien ministre de l'Education Luc Ferry est longuement revenu sur l'affaire Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics visé par une plainte pour viol. Il estime notamment qu'on ne "ne peut pas rentrer dans cette logique de la dénonciation médiatique qui remplace une enquête judiciaire" et " se réveiller dix ans après" les faits.

L'ancien ministre de l'Education nationale a des conseils pour ses filles. Invité dans la matinale de LCI ce jeudi 1er février, Luc Ferry, philosophe, essayiste et donc ex-membre du gouvernement, est revenu sur la plainte pour viol qui a été déposée à l'encontre de Gérald Darmanin, actuel  ministre de l'Action et des Comptes publics. 


"On ne peut plus accepter, aujourd'hui, qu'à partir d'une simple dénonciation, sans aucune preuve, sans aucune enquête judiciaire, on ruine absolument la carrière de quelqu'un. C'est pas possible, on peut pas rentrer dans cette logique de la dénonciation médiatique qui remplace une enquête judiciaire", a-t-il déclaré. Et de poursuivre : "J'ai trois filles, je leur dis 'c'est très simple, si vous voulez éviter les ennuis, vous vous retrouvez pas à poil dans la salle de bain d'un type après être allée dans un bar à putes et être montée à l'hôtel avec lui' (...) Après, dix ans après, on se réveille, non !". Des propos qu'il prononce tout en précisant ne pas "porter de jugement sur le fond de l'affaire, ne connaissant pas le dossier".

Ce qui ne l'empêche pas de poursuivre : "A un moment, il faut que nos enfants, mes filles, en l'occurrence, soient capables de fixer les limites à un garçon. On ne monte pas dans la chambre d'hôtel de quelqu'un, on ne se retrouve pas dans sa salle de bain après être allée dans un club qui est 'Les Chandelles'... c'est pas l'église." Interrogé sur un potentiel abus de pouvoir reproché à Gérald Darmanin dans cette affaire, Luc Ferry réitère : "Dans ce cas-là, on ne fait pas ce genre de choses. On n'échange pas des faveurs sexuelles contre un service. Si on le fait, on se retrouve dans les ennuis. Si c'est de cela dont il s'agit, encore une fois, je ne connais pas le fond du dossier. Mais si c'est de cela dont il s'agit, c'est au minimum 'torts partagés'. On ne se réveille pas dix ans après pour ruiner sur de simples dénonciations médiatiques la carrière de quelqu'un, voilà."

Une sortie qui n'a pas manqué d'interpeller Laurence Rossignol, ancienne ministre des Droits des femmes. Sur Twitter ce jeudi matin, elle est revenue ironiquement sur le thème de l'éducation, cher à Luc Ferry : "C'est ballot qu'il n'ait pas de fils. On ne saura jamais ce qu'il leur aurait dit..."

D'après les révélations du Monde, une enquête préliminaire a été ouverte contre Gérald Darmanin après le dépôt d'une plainte, mi-janvier, pour viol. L'avocate de la plaignante, Elodie Tuaillon-Hibon, fonde ses accusations sur la notion de "viol par surprise". Sa cliente "aurait manifesté clairement et sans ambiguïté, même si c'était de manière courtoise et avec tact, qu'elle ne souhaitait pas se plier aux sollicitations sexuelles de monsieur".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter