Gilets jaunes : enquête ouverte après la décapitation d'un pantin à l'effigie de Macron

Gilets jaunes : enquête ouverte après la décapitation d'un pantin à l'effigie de Macron

MISE EN SCÈNE – La préfète de Charente a signalé au parquet une mise en scène macabre lors d’un rassemblement de Gilets jaunes à Angoulême. Un pantin à l’effigie du président Macron a été décapitée à la hache.

Ces faits "portent gravement atteinte tant à la personne qu'à la fonction  du président de la République". La préfète de la Charente, Marie Lajus, a signalé au parquet du TGI d’Angoulême, la mise en scène organisée vendredi soir en marge d’un rassemblement des Gilets jaunes dans la ville. Devant des dizaines de spectateurs, un pantin a été décapité à la hache par un homme déguisé en bourreau. Le pantin portait un masque d’Emmanuel Macron. 

Toute l'info sur

La colère des Gilets jaunes

Des faits "susceptibles d'être qualifiés pénalement"

Une mise en scène macabre pour la préfecture. Ces faits sont "susceptibles d'être qualifiés  pénalement", précise la préfecture dans un communiqué. "Cette manifestation avait fait l'objet d'une déclaration en préfecture  mais le détail de son déroulement n'avait pas été précisé", précise la  préfecture.

Lire aussi

Ce n’est pas la première fois qu’un pantin à l’effigie d’Emmanuel Macron subit un tel sort. En avril 2018, à Nantes, lors d’un rassemblement contre la politique du gouvernement et notamment la réforme de l'université et celle de la SNCF, un mannequin à l’effigie du président de la République avait été pendu, frappé puis brûlé. François de Rugy a demandé que les responsables politiques et syndicaux condamnent cet acte.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron ?

EN DIRECT - Covid-19 : près de 32.000 cas ces dernières 24 heures

VIDÉO - Victime de violences conjugales, Camille Lellouche se livre dans "Sept à Huit"

"Ça ne finit pas de tomber" : la galère des automobilistes bloqués par la neige sur l’A89

VIDÉO - Sur les côtes anglaises, les habitants assistent consternés à l'arrivée de centaines de migrants

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.