Gilets jaunes : l’ex-boxeur Christophe Dettinger réclame 3 millions d’euros à Leetchi après la fermeture de sa cagnotte

Justice
DirectLCI
CONTENTIEUX - L'ancien boxeur Christophe Dettinger et sa compagne ont assigné la plateforme Leetchi ce mardi afin de lui réclamer le versement de plus de trois millions d'euros, selon un document publié par 20 Minutes.

La cagnotte de soutien à l'ex-boxeur Christophe Dettinger, condamné pour avoir frappé deux gendarmes, sera encore une fois examinée par la justice. Selon une information de 20 Minutes, ce Gilet jaune filmé en train de donner un coup de poing à un membre des forces de l’ordre, et son épouse, Karine Dettinger, ont fait délivrer ce mardi 18 mars une assignation devant le tribunal de Paris à la plateforme Leetchi. Le couple réclame plus de 3 millions d’euros de dommages et intérêts. 

70.000 euros par jour

La famille conteste que ce financement participatif, lancé par un proche de la famille le 7 janvier, ait été clôturé 48H plus tard. Selon le document révélé par nos confrères, les plaignants ont réalisé un calcul simple. Si la cagnotte avait atteint plus de 145.000 euros en deux jours, soit 70.000 euros par jour, alors quelle somme aurait-elle pu atteindre ? Comme l’explique l’avocat de l’ancien sportif à 20 Minutes, la levée de fonds devait durer 45 jours. Résultat de cette opération : ils auraient pu récolter plus de 3.120.000 euros. En s’appuyant donc sur le concept de "perte de chance", la famille compte récupérer cette somme. 


Un timing bien choisi. Ce vendredi la justice va devoir trancher sur le bien-fondé ou non du versement des sommes récoltées à la faveur de Christophe Dettinger. Le 7 février, la plateforme en ligne avait engagé une procédure en référé auprès du tribunal de grande instance d'Evry afin de déterminer "les conditions dans lesquelles pourra intervenir le versement" des quelques 130.000 euros accumulés. Car outre la polémique qui avait débuté lors de la création de cette cagnotte, l'entreprise estime que la personne qui en est à l'initiative n’a pas respecté l’un des engagements de la plateforme. Ainsi, alors que les fonds levés étaient initialement destinés au paiement des frais d'avocats, l’organisateur aurait demandé le versement direct de l’intégralité de la somme directement sur le compte bancaire de Karine Dettinger. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter