Harcèlement : elle casse le nez de son agresseur, la justice juge son geste "approprié"

Justice
DirectLCI
NON-LIEU - Une jeune touriste suisse, à l'origine de la fracture nasale de son harceleur à qui elle avait mis son poing à la figure, faisait face à une enquête pour "coups et blessures volontaires". L'affaire a été classée par le tribunal de Vienne, la réaction de la victime ayant été considérée comme adaptée à l'atteinte.

L’incident s’était produit lors de festivités de rue durant la nuit de la Saint-Sylvestre à Vienne. Une touriste suisse de 21 ans ayant cassé le nez d'un homme qui lui avait mis la main aux fesses a bénéficié d'un non-lieu, a indiqué ce mardi le parquet de la capitale autrichienne. 


La jeune femme, faisait face à une enquête pour "coups et blessures volontaires". Le parquet a toutefois classé l'affaire, estimant qu'elle a réagi de façon "appropriée" à cette atteinte à son intégrité physique. Selon des témoignages, le suspect, un réfugié afghan âgé de 20 ans dont la blessure a nécessité des soins dans un hôpital, avait auparavant importuné d'autres femmes. 

Il a toutefois lui aussi bénéficié d'un non-lieu, n'ayant pu être formellement identifié pour ces agressions présumées.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter