Haute-Marne : une boulangerie menacée de fermeture car elle fait trop de bruit

Haute-Marne : une boulangerie menacée de fermeture car elle fait trop de bruit
Justice

IMBROGLIO - A Langres, en Haute-Marne, une boulangerie - installée pourtant depuis 56 ans - a été jugée trop bruyante. Faute de pouvoir engager des travaux d'insonorisation, l'établissement, qui emploie 15 personnes, pourrait mettre la clé sous la porte.

Toute l'info sur

Le 13h

Cela fait 56 ans que la boulangerie d'Eric Gallien à Langres, en Haute-Marne, tourne à plein régime pour fournir la ville, l'hôpital, les cantines, les écoles... en pain. Mais il y a quelques années, l'établissement a fait l'objet d'une plainte déposée par un voisin pour nuisances sonores. Après des tentatives infructueuses de discussions à l'amiable avec le plaignant, la justice a tranché : elle impose des travaux évalués à 125.000 euros au patron, qui possède une autre boulangerie dans la commune. 

"On ne comprend pas", soupire celui-ci dans le reportage du JT de 13 heures de TF1 en tête de cet article, faisant valoir que quand ils passent dans la rue, "les gens ne tournent pas la tête parce qu'on fait du bruit". La décision de justice met en tout cas en péril deux boulangeries et quinze employés car à quatre ans de la retraite, Eric Gallien préfère lâcher l'affaire. 

Lire aussi

Les autres commerçants de cette commune de 7.700 habitants s'inquiètent de faire les frais d'une fermeture, craignant de voir leurs clients partir en périphérie. "Gallien, c'est un commerce qui attire beaucoup de gens, explique Vincent Legendre, président des commerçants de Langres. Toutes ces personnes ne viendront plus sur la place, prendre le café..." Ils en appellent au soutien des élus locaux pour trouver des fonds et débloquer la situation.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Attentat de Conflans : "L'islam radical s'est infiltré au cœur même de notre société de tolérance et de liberté"

CARTE - Covid-19 : à quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Stéphane, témoin du meurtre de Samuel Paty : "A 30 secondes près, on aurait pu faire quelque chose"

EN DIRECT - Covid-19 en Ile-de-France : en réanimation, "les chiffres montent très vite, trop vite"

Enseignant tué : ce que disait son cours sur la liberté d'expression

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent