INFO LCI - Affaire Maëlys : l'interrogatoire du suspect reporté

JUSTICE - Selon nos informations, une audition de Nordahl L., principal suspect dans la disparition de la petite Maëlys, était prévue jeudi devant les juges d'instruction. Mais elle a été reportée à la demande de la défense. Le suspect n'a donc pas pu être interrogé sur la présence d'une "forme blanche" dans sa voiture visible sur un cliché pris par une caméra de vidéosurveillance la nuit de la disparition de la fillette.

L'interrogatoire du suspect devant les trois juges d'instruction en charge de l'enquête sur la disparition de Maëlys devait avoir lieu jeudi. Mais l'audition a été reportée, selon nos informations, à la demande de son avocat qui n'avait pas accès à l'intégralité du dossier. Nordahl L. n'a donc pas encore été confronté aux derniers éléments troublants du dossier, notamment à cette information publiée jeudi dans la presse de l'existence d'une photo montrant "une forme blanche" côté passager dans l'Audi A 3 du suspect la nuit de la disparition de la fillette de 9 ans. De quoi compromettre l'effet de surprise et laisser au suspect, "qui a réponse à tout", du temps pour ajuster d'éventuelles explications.


Les gendarmes disposaient depuis plusieurs semaines de ce cliché pris par une caméra de vidéosurveillance de Pont-de-Beauvoisin vers 3 heures du matin dans la nuit du 26 au 27 août dernier. Un créneau horaire qui correspond à celui de la disparition de la fillette durant le mariage et aux allers et retours de Nordahl L. qui avait notamment expliqué s'être absenté au cours de la soirée pour changer son short taché de vin. Si à l'intérieur du véhicule, le conducteur n'est pas identifiable, les enquêteurs pensent que la "forme blanche" à ses côtés n'est pas un reflet ou un effet d'optique. 

Faisceau d'indices

S'agit-il d'un habit, d'une présence humaine voire de la silhouette de Maëlys qui portait ce soir-là une robe blanche ? Les experts de l'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN) à Pontoise tentent toujours de faire parler cette photo. Mais l'image de mauvaise qualité en raison de la nuit et de la vitesse du véhicule n'a pour l'heure pas livré ses secrets. L'avocat des parents Maëlys, Me Fabien Rajon, appelle lui aussi à la prudence. 


L'interrogatoire de première comparution de l'homme de 34 ans avait eu lieu au moment de sa mise en examen début septembre. Depuis, il n'a pas été entendu par les trois juges d'instruction sur ce faisceau d'indices venus grossir le dossier. Il a nié jusque-là toute implication dans l'enlèvement de la fillette. Son avocat joint par LCI n'a pas souhaité faire de commentaires. Une nouvelle audition devrait se dérouler prochainement. Le procureur de la République de Grenoble Jean-Yves Coquillat, qui n'a voulu "ni infirmer, ni confirmer" les dernières informations, a simplement déploré "la violation du secret de l'instruction".  

Recherches sur le terrain

Sur le terrain, les investigations se poursuivent. Une cellule de 12 enquêteurs de la section de recherches de Grenoble travaille à plein temps sur l'affaire. Le secteur de Pont-de-Beauvoisin et de Domessin, là où vivait Nordahl L. avant son placement en détention provisoire, continue d'être inspecté par les hélicoptères, les plongeurs et les équipes cynophiles. Des renforts des pelotons de surveillance et d'intervention de la gendarmerie (PSIG) et de la communauté de brigades de La Tour-du-Pin prêtent également main forte aux recherches. Mais aucune trace de Maëlys n'a jusque-là été trouvée. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Disparition de Maëlys à un mariage

Plus d'articles

Sur le même sujet