INFO LCI - Scandale des dons de corps à la fac de médecine de Paris : 21 familles portent plainte

INFO LCI - Scandale des dons de corps à la fac de médecine de Paris : 21 familles portent plainte
Justice

PLAINTE - Selon nos informations, 21 familles vont déposer plainte contre X pour atteinte à l'intégrité d'un cadavre après la découverte des conditions de conservation des cadavres donnés à la médecine à la fac de Paris-Descartes.

Dépouilles putréfiées, chambre froide en panne.... Le scandale des dons de corps à la médecine de la fac Paris-Descartes va connaître un volet judiciaire. Selon nos informations, 21 familles représentées par un avocat spécialiste en droit médical vont déposer plainte contre X pour atteinte à l'intégrité d'un cadavre. Un délit passible d'un an d'emprisonnement et de 15 000 euros d'amende.  

Cette plainte sera déposée dans le courant de cette semaine au pôle santé du parquet de Paris. 

Le centre spécialisé de l'Université Paris-Descartes est accusé d'avoir conservé dans des conditions indécentes les dépouilles des personnes ayant choisi de faire don de leur corps à la science. Révélé en novembre dernier par "L'Express", ce scandale a abouti à la fermeture provisoire de ce centre. Conditions de conservation indignes, revente de membre "sous le manteau"... la liste des atteintes présumées est particulièrement longue et choquante.  Comme nous l'avions développé dans notre enquête, certains des corps avaient même servi à réaliser des tests pour la sécurité automobile. 

Lire aussi

Condamner et punir les responsables

Contacté par LCI, Baudouin Auffret, l'un des représentants du collectif "Proches des victimes du centre de don des corps de Descartes" tente, depuis novembre, de rassembler les familles potentiellement concernées par cette affaire. Il a  ouvert une adresse mail pour recueillir les témoignages*. Ce qu'il espère désormais, avec le dépôt annoncé de cette plainte  : "Faire évoluer la traçabilité des corps dans les centre de dons, arrêter la marchandisation des corps, communiquer aux familles ce que deviennent les corps, condamner et punir les responsables."  

Le parquet de Paris avait annoncé, de son côté, le vendredi 29 novembre 2019 avoir ouvert une enquête pour "atteinte à l'intégrité d'un cadavre". Plus précisément, l'enquête a été ouverte par le pôle santé publique du parquet et confiée à la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP). Elle est toujours en cours. 

Dès après la révélation de ce scandale, l'université avait publié un communiqué d'excuses. 

*victimes.descartes@gmail.com

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent