INFO TF1 / LCI - Protections rapprochées abusives : Brice Hortefeux entendu par la PJ parisienne

INFO TF1 / LCI - Protections rapprochées abusives : Brice Hortefeux entendu par la PJ parisienne

DirectLCI
ABUS - D’après nos informations, l’ancien ministre de l’Intérieur a été interrogé ce mardi matin en tant que simple témoin dans une enquête pour "détournements de biens publics". L’ex-"premier flic de France" est soupçonné d’avoir utilisé les moyens de locomotion de l’Etat à des fins privées, en toute illégalité.

Son audition aura duré un peu plus de deux heures. Le temps pour lui de répondre aux questions des policiers de la Brigade de répression de la délinquance économique (BRDE) de la police judiciaire parisienne. Brice Hortefeux est ressorti libre de cette audition, sans poursuites judiciaires engagées à son encontre pour le moment. 


Une enquête préliminaire avait été ouverte en décembre dernier par le parquet de Paris contre le député européen, membre des Républicains (LR). Car les magistrats ont dans leur collimateur sa façon d’utiliser les moyens de locomotion mis à sa disposition par l’Etat. Le fidèle lieutenant de l’ancien président de la République Nicolas Sarkozy aurait eu en effet la fâcheuse tendance de confondre les fonctionnaires mis à sa disposition avec des chauffeurs privés, chargés de véhiculer à sa demande des membres de sa famille pour des déplacements privés, sans aucun rapport avec son ancien poste. Ce qui est formellement interdit. 

Une plainte avait été déposée fin 2017 par l’association anti-corruption Anticor. 

Voiture et protection à vie

En tant qu’ancien locataire de la place Beauvau (2009-2011), Brice Hortefeux bénéficie d’une voiture avec chauffeur et d’un officier de sécurité armé du Service de la protection (SDLP) de la police nationale. Des moyens dont tout ex-ministre de l’Intérieur peut bénéficier à vie. Peu importe l’absence totale de menaces à son encontre. 

En vidéo

L'invité d'Adrien Gindre du mercredi 20 décembre 2017 : Brice Hortefeux

Interviewé à ce sujet par LCI en décembre dernier, Brice Hortefeux avait évoqué "un non-sujet, ridicule". Contacté par TF1 ce mardi, son avocat maître Jean-Yves Dupeux n’a pas souhaité faire de commentaires. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter