Information judiciaire ouverte sur la disparition du coffre-fort au domicile de Benalla

Information judiciaire ouverte sur la disparition du coffre-fort au domicile de Benalla
Justice

ENQUÊTE - Le 5 novembre le parquet de Paris a ouvert une enquête pour "soustraction de documents ou objets concernant un crime ou un délit en vue faire obstacle à la manifestation de la vérité" à la suite de la mystérieuse disparition du coffre-fort d’Alexandre Benalla au moment des perquisitions à son domicile en 2018.

Y-a-t-il pu avoir des dissimulations de preuves dans l’affaire du coffre-fort qu’Alexandre Benalla, alors chargé de mission à l’Elysée, possédait à son domicile ? C’est ce que cherche à savoir la justice. Le parquet de Paris a ouvert, le 5 novembre, une information judiciaire contre X pour "soustraction de documents ou objets concernant un crime ou un délit en vue faire obstacle à la manifestation de la vérité", a annoncé l'AFP, jeudi 14 novembre.

Une enquête préliminaire pour déterminer s'il y avait pu avoir une "entrave à la manifestation de la vérité" avait auparavant été ouverte en février dernier.

Lire aussi

Stockage d’armes

Alexandre Benalla utilisait ce coffre-fort pour stocker ses armes dans son appartement. Au moment des perquisitions, après les violences commises en marge du défilé du 1er-Mai, ledit coffre avait disparu du domicile de l’ex-chargé de mission de l’Elysée.

En garde à vue, Alexandre Benalla avait laissé entendre qu’il avait sollicité un tiers pour le faire disparaître de chez lui. Pas de quoi à l’époque étendre l’enquête pour le ministère public, qui estimait qu'aucune infraction en lien avec des armes n'était reprochée à l'ancien homme fort du dispositif sécuritaire autour d'Emmanuel Macron.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter