Injures à policiers : condamné à 8 mois de prison, Jawad Bendaoud pourra porter un bracelet électronique

Justice

JUSTICE - Jawad Bendaoud, le "logeur" de deux jihadistes du 13-Novembre, a été condamné ce vendredi soir en comparution immédiate à Bobigny à huit mois de prison pour avoir injurié des policiers à Saint-Denis mercredi. Il pourra cependant effectuer sa peine avec un bracelet électronique.

Jawad Bendaoud était jugé en comparution immédiate ce vendredi à Bobigny pour outrages à deux policiers et usage de stupéfiants le 4 juillet à Saint-Denis. La scène a eu lieu rue du Corbillon, celle-là même où il avait fourni un squat aux djihadistes des attaques de Paris. Alors qu'un vendeur de crack était interpellé, il était intervenu, avait commencé à filmer, à haranguer les passants et avait fini par insulter copieusement les fonctionnaires - ce qu'il avait continué à faire pendant sa garde à vue. 

A l'audience, il a présenté ses excuses aux deux policiers, expliquant qu'il avait "perdu les pédales" après qu'un autre policier l'eut traité de "grosse merde". "J'ai merdé, Madame", a-t-il déclaré à la juge, se disant "déréglé" depuis sa sortie de prison "en 15 minutes", après 27 mois à l'isolement. Il a rappelé qu'il avait fait une "crise de démence" il y a quelques semaines et "tout cassé" dans son logement actuel à Saint-Denis. 

Lire aussi

En vidéo

ARCHIVES - En février, Jawad Bendaoud avait été relaxé dans l'affaire du logement des djihadites

Alors que le parquet avait requis six de prison ferme avec placement en détention, il a finalement été condamné à huit de mois prison, une peine qu'il effectuera avec un bracelet électronique. Le tribunal a précisé qu'il irait toutefois aller en prison pendant cinq jours, le temps que la surveillance électronique soit mise en place. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter