iPhone ralentis : une plainte déposée en France contre Apple pour "obsolescence programmée"

Justice
DirectLCI
JUSTICE - Une association française de défense des droits des consommateurs a déposé ce mercredi une plainte contre Apple pour "obsolescence programmée". La firme américaine a récemment avoué qu'elle avait ralenti volontairement ses anciens iPhone.

La contre-attaque judiciaire n'aura pas tardé à arriver, quelques jours après les révélations d'Apple sur le bridage de ses iPhone. L'association Halte à l'obsolescence programmée (Hop) a déposé une plainte ce mercredi auprès du procureur de la République à Paris pour "obsolescence programmée" et "tromperie". 


L'association de défense des consommateurs estime que le géant américain a volontairement limité la durée de vie de ses smartphones avec des mises à jour, pour qu'ils soient remplacés plus vite. L'association dénonce "une stratégie globale d'obsolescence programmée en vue d'augmenter ses ventes". Ce délit a été introduit dans le droit français avec la loi du 17 août 2015


Désormais, la justice est susceptible de punir "l'ensemble des techniques par lesquelles un metteur sur le marché vise à réduire délibérément la durée de vie d'un produit pour en augmenter le taux de remplacement". La firme avait avoué courant décembre qu'elle bridait volontairement les performances de ses produits après un certain temps d'utilisation dans le but de prolonger leur durée de vie, confirmant de veilles rumeurs.


 En cause, selon elle, les batteries au lithium-ion, qui sont moins réactives lorsqu'elles vieillissent.

Cette plainte a été déposée quelques jours après une action collective aux Etats-Unis contre la multinationale pour les mêmes accusations. 


La première plainte de ce genre en France avait été déposée en septembre dernier, toujours par l'association Hop, au sujet d'imprimantes de marques HP, Canon, Epson et Brother.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter