La Courneuve : un "frotteur" pris en flagrant délit en train de se masturber contre un policier en civil

La Courneuve : un "frotteur" pris en flagrant délit en train de se masturber contre un policier en civil
Justice

FLAGRANT DÉLIT - Un père de famille de 48 ans a pris en flagrant délit dimanche dans le tramway à La Courneuve, le sexe à la main, dirigé vers le fessier d'un policier. Jugé à Bobigny, il a écopé de dix mois de prison avec sursis.

Il a été pris en flagrant délit, alors qu'il se masturbait, le pénis dirigé vers policier en civil. Un homme de 48 ans a été condamné lundi 18 novembre, à dix mois d'emprisonnement avec sursis et mise à l'épreuve pendant trois ans, avec inscription au fichier des délinquants sexuels et obligation de traitement médical, pour agression sexuelle dans une rame de tramway à la Courneuve. 

Lire aussi

Décrit comme "frustré mais normal, et donc responsable de ses actes",  selon l'expertise psychiatrique, ce "frotteur" des transports publics, s'en était pris à la plus mauvaise des cibles : un policier en civil chargé de lutter contre les agressions sexuelles dans les transports. Le Parisien relate ce jeudi que le comportement du "frotteur" avait été remarqué par des collègues de la victime, et l'agresseur était suivi depuis quatre stations de métro. 

"Situation complexe de misère sexuelle et affective"

"Les policiers vous ont d'abord pris pour un pickpocket car ils trouvaient que vous vous intéressiez de très près à la descente des usagers hommes en vous positionnant derrière eux", a expliqué le juge lors de l'audience. "Puis ils ont constaté que vous colliez votre bassin à l'un d'eux à plusieurs reprises et que vous profitiez des coups de frein du tramway. Cette personne a d'ailleurs précipitamment quitté le wagon", a-t-il poursuivi. 

Le prévenu avait été condamné deux fois par le passé pour des faits d'agressions sexuelles. "Je traverse une période difficile, tente-t-il. Je suis divorcé, je n'arrive pas à me refréner… Je ne sais pas ce que j'ai dans la tête, c'était la cohue et ces frottements m'excitent. Je suis malade", a-t-il expliqué devant la cour, déclarant que sa dernière relation sexuelle remontait "à dix ans". Son avocat avait évoqué "une situation complexe, de misère sexuelle et affective". Il avait également demandé "une injonction de soins" et "une peine sur mesure". 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter