La justice invalide le prénom d'un enfant à cause d'un tilde

Justice
DirectLCI
JT 13H - Il a peine un an et demi mais il porte déjà sur ses épaules toute l'absurdité de certaines décisions administratives.

Cela fait maintenant 18 mois que le petit Fañch est né. Ses parents ont décidé de lui attribué un prénom bien breton. Mais celui-ci n'a pas été validé par l'état-civil. En cause, le tilde, le signe en forme de petite vague apposé sur la lettre "n", qui selon une circulaire de 2014, n'est pas reconnu dans la langue française et donc interdit. Pourtant, ce signe est très présent dans la langue bretonne, voire même importante pour une bonne prononciation. Le procureur a ainsi saisi le tribunal qui, en première instance, a considéré qu'autoriser le tilde menacerait l'unité du pays. Un procès en appel aura lieu cet après-midi du 8 octobre 2018.

Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 13h du 08/10/2018 présenté par Jacques Legros sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 13h du 8 octobre 2018 des reportages sur l’actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le 13h

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter