La prolongation de la garde à vue de Carlos Ghosn rejetée

Justice
BIENTÔT LIBRE? - Le PDG de Renault et de l'Alliance Renault-Nissan, en garde à vue au Japon depuis le 19 novembre, pourrait être libéré sous caution prochainement.

Carlos Ghosn pourrait bientôt être libéré sous caution. Un tribunal japonais a rejeté, ce jeudi, une nouvelle demande d'extension de garde à vue du PDG de Renault et de l'Alliance Renault-Nissan. Ce qui ouvre la voie à une prochaine libération sous caution selon des médias japonais. 

Arrêté le 19 novembre à sa sortie d'avion sur le sol japonais, Carlos Ghosn a été placé en détention provisoire, à l'instar de son bras droit Greg Kelly. Ils ont été inculpés pour dissimulations de revenus. Carlos Ghosn est soupçonné d'avoir utilisé de l'argent de la compagnie à des fins personnelles et d'avoir minimisé sa rémunération. Les sommes sont considérables : le PDG du plus gros constructeur automobile aurait déclaré au fisc japonais "seulement" 39 millions d’euros. Il est depuis incarcéré au centre de détention de l'arrondissement de Katsushika à Tokyo.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Carlos Ghosn : l’ex-patron de Renault rattrapé par les affaires

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter