Le gardien du RC Lens Nicolas Douchez condamné à 10.000 euros d'amende pour violences en état d'ivresse

Justice

JUSTICE - Quelques semaines après son audience devant le tribunal correctionnel de Paris, l'ancien gardien du PSG a été condamné à une amende dix fois supérieure à la somme requise.

Vendredi 23 février, Nicolas Douchez, ancien gardien du PSG, aujourd'hui au RC Lens, a été condamné par le tribunal correctionnel de Paris à 10.000 euros d'amende pour "violences en état d'ivresse" envers une femme et "dégradation du bien d'autrui". Lors de son audience le 2 février dernier, une amende de 1000 euros avait été requise à l’encontre du footballeur.

L'ancien gardien remplaçant du PSG avait été interpellé et placé en garde à vue le 26 octobre 2017 à l'aube à Paris, au domicile de la victime. Les policiers avaient constaté un "appartement sens dessus-dessous, beaucoup de meubles dégradés ou cassés".

Pas d’appel

"Bien évidemment M. Douchez ne fera pas appel de cette décision", a affirmé à nos confrères de l'AFP son avocate, Me Caroline Toby, malgré l'amende bien supérieure aux 1000 euros requis par le ministère public infligée à son client. Me Toby a salué une "décision pécuniaire" tenant compte "de l'attitude de M. Douchez à l'audience". Pour l'avocate, le jugement sanctionne principalement "les faits reconnus, c'est-à-dire les dégradations matérielles".

Après les faits et le placement en garde à vue de Nicolas Douchez, la victime, une  jeune femme de 27 ans a refusé de porter plainte. Elle était revenue sur ses accusations initiales, où elle disait que le joueur l’avait frappé, affirmant avoir été dénudée et bousculée par son ami ivre. "Ce qui s'est passé ce soir-là, ce n'est pas le reflet de ma personnalité", avait déclaré le footballeur lors de l'audience, contrôlé avec 1,64 gramme d'alcool dans le sang. Il avait reconnu être allé "beaucoup trop loin", exprimant ses "regrets", devant un procureur pour le moins bienveillant qui avait appelé à ce que l'ancien gardien du PSG "termine sa carrière de manière sereine".

Lire aussi

Besoin d’un casier vierge pour devenir entraîneur

Le tribunal correctionnel a cependant rejeté la demande de non-inscription au casier judiciaire. Le footballeur de 37 ans envisageait de devenir entraîneur. La reconversion dans ce métier nécessite un casier vierge. Son avocate a affirmé à l’AFP, une fois l'amende réglée, que Nicolas Douchez pourra revenir devant le tribunal pour demander une non-inscription, qui, selon elle, "sera très probablement acceptée". 

Alors qu'il officie depuis 2016 au RC Lens, le club de Ligue 2 avait décidé en novembre dernier de suspendre le joueur pendant 20 jours, à la suite de cette affaire. Depuis sa mise à pied, il n'a pas rejoué un seul match de L2.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter