Le militant antifasciste Antonin Bernanos à nouveau devant la justice pour demander sa libération

Justice
JUSTICE - Antonin Bernanos, militant antifasciste, comparait en appel depuis ce lundi 12 août pour que la justice décide de sa libération ou non. L'étudiant en sociologie est en détention provisoire depuis le 18 avril dernier, après une rixe, trois jours plus tôt, aux abords de la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Un énième rebondissement judiciaire attend peut-être Antonin Bernanos dans les jours qui viennent. Le militant antifasciste comparait à nouveau devant la chambre de l'instruction qui doit statuer en appel sur la prolongation de sa détention provisoire. Ce dernier a été arrêté le 18 avril dernier pour "violences en réunion" et "vol avec violences", à la suite d'une rixe  entre militants antifascistes et d'ultra-droite à laquelle il avait participé. Celle-ci avait eu lieu le soir du 15 avril, aux abords de la cathédrale de Notre-Dame de Paris prise par le feu.

Antonin Bernanos venait alors de sortir de prison quelques jours auparavant. Il était incarcéré pour avoir participé à l'attaque d'un véhicule de police au mois de mai 2016, sur le quai de Valmy à Paris. Simple militant pour les uns, réel leader de la gauche antifasciste pour les autres... La posture de cet étudiant en sociologie, âgé de 24 ans, interroge. Pour ses soutiens, c'est en tout cas un véritable "acharnement judiciaire" que subit aujourd'hui Antonin Bernanos. 


Un juge des libertés et de la détention avait refusé le 2 août dernier de prolonger sa détention au-delà du 17 août, mais le parquet avait alors fait appel, renvoyant donc l'affaire à ce lundi 12 août. L'audience a été levée après une première journée où nombre de ses soutiens étaient présents. "Merci d'être venus", a lancé l'étudiant à ses amis, avant d'être escorté vers la sortie de la salle.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter