Le nouveau livre de Tariq Ramadan autorisé par la justice à être mis en vente en l’état

Justice

LIBERTÉ D’EXPRESSION - La justice française a autorisé mardi la sortie du nouveau livre de l’islamologue Tariq Ramadan "Devoir de vérité" sans modification. Cette décision fait suite au référé déposé lundi par une femme qui accuse Ramadan de viol et dont le nom apparaît dans l’ouvrage.

Le nouveau livre de Tariq Ramadan, dont la sortie est prévue ce mercredi 11 septembre, ne sera pas modifié avant de faire son apparition sur les étals des libraires. Selon l’AFP, ainsi en a décidé la justice française mardi, au lendemain du référé déposé par l’une des accusatrices de l’islamologue suisse. Cette femme, qui accuse de viol le petit-fils du fondateur des Frères musulmans Hassan el-Banna, souhaitait que la mention de son nom disparaisse de l’ouvrage.

"Atteinte excessive et disproportionnée à la liberté d'expression"

Toujours selon l’Agence France Presse, qui a eu accès au jugement, le tribunal de grande instance de Paris a estimé que la demande de la plaignante "porterait une atteinte excessive et disproportionnée à la liberté d'expression" de Tariq Ramadan alors que l’identité de l’accusatrice a déjà été rendue publique. Cependant, du fait de la diffusion de son nom dans l’ouvrage sans son consentement, le tribunal a également estimé que la femme a subi un préjudice et a condamné l’islamologue suisse à lui verser un euro symbolique.

Lire aussi

Dans sa requête, l’avocat de celle qui est appelée Christelle dans les médias depuis la révélation de l’affaire avait évoqué l'article 39 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse, qui interdit de "diffuser (...) des renseignements concernant l'identité d'une victime d'une agression ou d'une atteinte sexuelles". Or, selon ce même avocat, le véritable nom de Christelle est mentionné à 84 reprises dans le livre. "La justice n'a pas délivré ce soir (mardi, ndlr) un blanc-seing au livre de M. Ramadan, a indiqué sur Twitter Me Eric Morain, l’avocat de Christelle. Ce dernier est condamné et est LE SEUL condamné par la décision du tribunal. Ce livre sera donc publié au pays de Voltaire, mais ceux qui se joindront à la meute se rendront coupables de la même faute."

Alors que Tariq Ramadan est mis en examen depuis février 2018 pour les viols de deux femmes en France et est accusé des mêmes faits par deux autres femmes, l’avocat de l’intellectuel musulman, Me Emmanuel Marsigny, a de son côté estimé que la demande de l’accusatrice "a logiquement été rejetée", celle-ci reposant "une fois encore sur des mensonges".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter