Le procès de l'attentat du Bardo reporté au 25 janvier

Le procès de l'attentat du Bardo reporté au 25 janvier

Justice
DirectLCI
JUSTICE - Après de premières heures houleuses et l'absence de la quasi-totalité des accusés, le procès de l'attentat du musée du Bardo, à Tunis, a finalement été reporté. Il reprendra le 25 janvier prochain.

Un report de plus. Le procès de l'attentat du Bardo, qui s'est ouvert à Tunis dans une ambiance plus que houleuse hier mardi 6 novembre, a été de nouveau ajourné, a appris LCI auprès des avocats du dossier. La date de reprise est fixée, pour l'heure, au 25 janvier prochain. 


La raison de ce report : l'absence de la quasi-totalité des accusés dans la salle d'audience, lors de l'ouverture du procès. Sur cinquante-six accusés (dont vingt-deux incarcérés), seuls deux ont pris la peine de se déplacer, les autres contestant le fait que les débats soient filmés et retransmis à Paris, devant les victimes françaises et leurs avocats, à huis-clos. Une retransmission qui a poussé la défense à formuler une demande de renvoi, finalement pas acceptée. Le président de la cinquième chambre criminelle exigeant la présence de tous les accusés appelés à comparaître pour enfin examiner le fond du dossier. 

"Procès politique"

Contactés lors des premiers débats mardi, les avocats des victimes françaises, restés à Paris, se montraient dépités par la tournure des événements. "C'est un naufrage", a notamment confié Philippe de Veulle à LCI, dénonçant une "parodie de procès" aux relents "de procès politique contre la France". 


Le 18 mars 2015, 22 personnes avaient perdu la vie dans l'attaque du musée du Bardo. Parmi elles, quatre décédés et onze blessés français. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter