Le procès de Salah Abdeslam prévu la semaine prochaine à Bruxelles reporté

DirectLCI
JUSTICE - Le procès de Salah Abdeslam qui devait avoir lieu à Bruxelles à partir de lundi prochain et jusqu'au vendredi 22 décembre a été reporté à la dernière minute.

Le procès de Salah Abdeslam pour tentative d'assassinat après la fusillade survenue en mars 2016 à Forest en Belgique, qui devait se tenir la semaine prochaine à Bruxelles, est reporté. Salah Abdeslam devait initialement être jugé du 18 au 22 décembre à Bruxelles. 


 Salah Abdeslam a finalement choisi de prendre un avocat. Sven Mary assurera sa défense. Il aurait demandé un report du procès pour préparer l'audience.  "Une réunion est prévue cet après-midi avec le procureur fédéral et les différentes parties, dont Me Mary, fait savoir une source proche du dossier à LCI. Le renvoi devrait être acté lundi matin en Belgique, en l'absence de Salah Abdeslam, et la nouvelle date du procès connue à cette occasion". 


Au cœur du procès, une fusillade avec des policiers survenue à Bruxelles le 15 mars 2016 dans une planque où Salah Abdeslam se trouvait, trois jours avant son arrestation dans la capitale belge, au terme de quatre mois de cavale. Trois policiers avaient été blessés, et l'un des occupants, un djihadiste algérien, avait été tué dans l'échange de tirs, en couvrant la fuite d'Abdeslam et d'un complice par l'arrière.  

Jugé après les fêtes

Avant que Salah Abdeslam ne décide de prendre un avocat, et que ce dernier ne demande un report, tout était prêt pour le procès. Le détenu le plus surveillé de France devait quitter en fin de semaine la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis (Essonne) où il est détenu à l'isolement et rejoindre le centre pénitentiaire de Vendin-le-Vieil dans le Nord de la France. Tout était prêt pour son accueil sur place. 

Selon plusieurs sources contactées par LCI ce mercredi, le procès devrait se tenir "après les fêtes, en début d'année très propablement".   Il devra répondre alors avec un complice, Sofiane Ayari, de "tentative d'assassinat dans un contexte terroriste sur plusieurs policiers".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter