Le routier roumain suspecté de plusieurs viols et meurtres condamné à perpétuité en Allemagne

Le routier roumain suspecté de plusieurs viols et meurtres condamné à perpétuité en Allemagne

Justice
DirectLCI
PERPÉTUITÉ - Catalin C, un chauffeur routier roumain de 40 ans, a été condamné vendredi à la réclusion à perpétuité pour le viol et le meurtre d'une jeune femme en 2016. L'homme est suspecté dans une autre affaire, le meurtre d'un Française en Autriche.

Condamné à la perpétuité. C'est le verdict du tribunal de Fribourg rendu ce vendredi pour le viol et meurtre d'une joggeuse en novembre 2016, Carolin Gruber, une Allemande de 27 ans. La jeune femme avait été agressée alors qu'elle faisait son jogging dans un bois de la région, près de la frontière avec la France.  A l'ouverture de son procès, ce père de famille avait reconnu avoir mortellement frappé la jeune femme avec "une bouteille de schnaps", mais avait nié toute préméditation. Son avocat avait indiqué au procès que son client ne s'expliquait pas ce geste et indiquait qu'il était "soûl" et "dépressif" au moment des faits.  La victime avait été frappée à plusieurs reprises à la tête avec une barre de fer après avoir été violée. Son corps avait été découvert quelques jours après sa disparition. Domicilié dans la région de Fribourg, le routier avait été interpellé en juin.

L'homme est également soupçonné du meurtre en Autriche de Lucile Klobut, une jeune étudiante Française de 20 ans originaire de la région lyonnaise. Le corps de la jeune femme avait été retrouvée le 12 janvier 2014 au matin sur les bords de la rivière Inn à Kufstein, victime de plusieurs violents coups à la tête. Le suspect aurait avoué ce crime à un expert psychiatre, selon l'agence de presse allemande DPA, citée par l'AFP. La police et le parquet autrichiens avaient annoncé en janvier que les deux meurtres étaient liés par un mode opératoire identique et par les mêmes traces d'ADN relevées sur les lieux de ces deux crimes, pourtant commis à environ 400 km de distance.


Vienne a déjà déposé une demande d'extradition, selon DPA. Mais le chauffeur roumain peut encore interjeter appel du jugement rendu vendredi, ce qui pourrait retarder son déferrement devant les autorités autrichiennes.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter