Les explications de Carlos Ghosn sur ses soirées controversées au château de Versailles

Les explications de Carlos Ghosn sur ses soirées controversées au château de Versailles

JUSTIFICATIONS - L'ancien PDG de Renault-Nissan a livré ce mercredi 8 janvier sa version des faits lors d'une conférence de presse très médiatisée à Beyrouth. Parmi les nombreux éléments avancés pour sa défense, il a notamment évoqué l'organisation de somptueuses soirées au château de Versailles, payées par le constructeur automobile.

Après des mois de silence contraint, Carlos Ghosn a longuement livré "ses" vérités, mercredi devant la presse à Beyrouth. Une conférence pendant laquelle l'ancien patron de Renault-Nissan a tâché de se défendre point par point, après sa fuite rocambolesque du Japon le 29 décembre dernier. "Vous allez découvrir la vérité" a-t-il promis en préambule. 

Parmi les nombreux sujets abordés lors de cette longue plaidoirie pour lui-même, l'homme d'affaires est revenu sur les deux soirées controversées organisées en 2014 et en 2016 au château de Versailles aux frais de son ancienne entreprise, au cœur d'une enquête préliminaire du parquet de Nanterre pour "abus de bien social".

Toute l'info sur

Carlos Ghosn : l’ex-patron de Renault rattrapé par les affaires

Lire aussi

Une soirée de l'Alliance dans le viseur

La première soirée s'est déroulée le 9 mars 2014, officiellement pour les 15 ans de l'Alliance Renault-Nissan. La date interroge cependant, puisque Carlos Ghosn fêtait ce même jour son 60e anniversaire. La date officielle de l'anniversaire de l'Alliance est quant à elle le 27 mars. En outre, parmi la centaine d'invités alors conviés, seuls 13 convives avaient un lien d'affaires avéré avec l'entreprise. D'où la question du caractère privé ou non de l'opération, qui avait coûté plus de 600.000 euros, selon les Echos.

Combatif, Carlos Ghosn a dénoncé mercredi une "diffamation". Pourquoi célébrer les 15 ans de l'Alliance Renault-Nissan dans un lieu aussi somptueux ? "Versailles, ce n’est pas Louis XIV, Versailles, c’est le site le plus visité en France, c’est le symbole du génie français, c’est un symbole de l’ouverture de la France sur le monde", a-t-il assuré. "Ce n’est pas parce que l’on veut imiter tel ou tel roi ou reine, Louis XIV ou Marie-Antoinette," a-t-il ajouté, faisant référence aux costumes d'époque dont étaient affublés, des serveurs aux artistes, les différents membres du personnel alors présents. Pour mieux visualiser le faste de l'événement, des images de la soirée, captée par un vidéaste, sont visibles en ligne (cf. vidéo ci-dessous).

Carlos Ghosn l'assure, il a même adressé un discours portant sur l'Alliance lors de cette soirée. Ce discours a aujourd'hui mystérieusement "disparu", a-t-il expliqué aux journalistes. 

Devançant ses contradicteurs, il a interrogé : "Pourquoi les autres directeurs de Renault et Nissan n’étaient pas là ? Eh bien, c’est parce que cette fête n’était pas pour eux, cette fête était pour les partenaires et particulièrement les partenaires étrangers. Si on invite un Français à Versailles, il s’en fiche, mais si on invite un Chinois, un Japonais, un Américain, eux, ça les intéresse beaucoup. C’est pour ça qu’on a fait ça à Versailles."

Les 50 ans de sa femme, aux frais de l'Alliance ?

Une autre soirée a soulevé de nombreuses critiques, organisée celle-ci le 8 octobre 2016 au grand Trianon de Versailles. Présentée au départ comme la soirée de mariage du couple Ghosn, il s'agissait en réalité des 50 ans de Carole Ghosn, sa compagne. Selon Renault, qui avait mené des investigations sur de possibles abus sociaux après l'arrestation de son ancien PDG au Japon, le chef d'entreprise aurait profité, pour son "bénéfice personnel", d’une convention de mécénat signée par l'entreprise avec le château de Versailles pour payer la location de la salle. Une facture d'un montant de 50.000 euros. "Conformément à la loi, Renault dispose (au titre de cette convention) de contreparties à hauteur de 25% maximum de son mécénat", a expliqué le château de Versailles en février dernier, soit 575.000 euros au total.

Ce mercredi, Carlos Ghosn n'a pas changé de ligne de défense. La location de la salle était selon lui offerte par le château. Se voulant transparent, il a présenté la facture de cette soirée. CNP, l’entreprise qui s’est occupée de l'organisation de l'événement, y a bien inscrit "une ligne pour la location de la salle, offerte par Versailles. C’est écrit dans les documents, il y a 0 euros", a-t-il martelé. 

L'Alliance Renault-Nissan est l'un des "grands sponsors de Versailles" - "parce que vous savez que Versailles n’a pas assez d’argent pour s’entretenir donc ils vont voir de grandes entreprises", a aussi indiqué Carlos Ghosn, soulignant au passage que ce sponsoring a financé "la rénovation du salon de la Paix" pour "plus d’un million d’euros". "J’espère que ce mécénat ne constitue pas un abus de confiance", a-t-il ironisé.

En vidéo

Carlos Goshn s'explique sur la soirée organisée à Versailles pour l'anniversaire de sa femme

Selon ses dires, la directrice du château de Versailles, Catherine Pégard, lui aurait proposé de "rendre une salle disponible pour une fête privée", un geste accordé aux grands mécènes, dont il aurait profité pour le 50e anniversaire de sa femme Carole.

Pour "remercier" l'institution de ce "geste commercial", il a fait appel au traiteur et au personnel du château. Mais il a dit être tombé des nues en découvrant le coût réel de la location, soit 50.000 euros. "J’ai été très surpris (...) Je ne sais pas ce qu’il s’est passé en coulisses", a-t-il lâché, renvoyant la responsabilité sur la direction du château. Reste à savoir si ces arguments suffiront à la justice française.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon une revue médicale

Producteur tabassé par des policiers à Paris : que s'est-il passé ?

Ce qu'il sera possible (ou non) de pratiquer dans les stations de ski pendant les vacances de Noël

EN DIRECT - Le nombre de patients en réanimation repasse sous la barre des 4000

EN DIRECT - La légende Diego Maradona a été inhumée auprès de ses parents

Lire et commenter