Marie-Claude Bompard jugée pour avoir refusé de marier deux femmes

Marie-Claude Bompard jugée pour avoir refusé de marier deux femmes
Justice
DirectLCI
JUSTICE - En 2013, Marie-Claude Bompard, la maire de Bollène (Vaucluse), avait refusé de marier deux femmes car cela lui posait un "problème de conscience". Ce jeudi, elle comparaît devant le tribunal.

Fin août 2013, Angélique Leroux et Amandine Gilles voulaient profiter de la récente adoption du "Mariage pour tous" pour s'unir à la mairie. Sauf qu'elles devaient se marier à Bollène (Vaucluse), et que la maire, Marie-Claude Bombard, le leur refuse. La raison invoquée par l'édile ? Sa "liberté de conscience". Il faut dire que Marie-Claude Bompard, membre de la Ligue du Sud, n'est autre que la femme du fondateur de ce parti d'extrême droite : Jacques Bompard, le maire d'Orange.


Après avoir pu se marier devant un autre agent de la mairie, le couple avait porté plainte. Le procureur avait rapidement classé le dossier, avant que l'association Mousse ne vienne ressortir l'affaire et se porter partie civile juste avant la fin du délai de prescription.

La maire risque 5 ans de prison

Selon Libération, l'élue risque cinq ans d’emprisonnement maximum et 75.000 euros d’amende. Mais, toujours d'après le quotidien citant son directeur de cabinet, Bompard est "sereine d’un point de vue judiciaire, mais trouve scandaleuse cette démarche de l’association, un vrai lobby de la cause LGBT [...] Elle ne regrette pas et lance un message d’appel à la résistance, quitte à être placée dans le camp des parias." L'audience est prévue pour ce jeudi 5 janvier, à 13h30.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter