Prison ferme pour le youtubeur Marvel Fitness, condamné pour harcèlement moral

Prison ferme pour le youtubeur Marvel Fitness, condamné pour harcèlement moral
Justice

CYBERHARCÈLEMENT - Un youtubeur spécialisé dans le fitness était accusé de harceler et de lancer des meutes numériques contre d'autres influenceurs du même univers. Il a été condamné, ce lundi 21 septembre 2020, à deux ans de prison dont un ferme avec mandat de dépôt par le tribunal de Versailles.

Lundi 21 septembre, le tribunal de Versailles a reconnu coupable un youtubeur spécialisé dans le fitness, accusé de harcèlement moral et de lancer des meutes numériques contre d’autres influenceurs du même univers. Il a été condamné à deux ans de prison dont un an ferme avec mandat de dépôt.

Habannou S., âgé de 31 ans, connu sous le nom de Marvel Fitness sur YouTube où il est suivi par quelque 146.000 personnes, a été reconnu coupable de harcèlement moral sur neuf personnes et de violence sur avocat. Il a en plus été interdit d’exercer une activité de création sur les réseaux sociaux ou sur tout site Internet.

Lire aussi

Six femmes et trois hommes confrontés à des attaques quotidiennes

Connu pour livrer ses conseils pour sculpter son corps, Marvel Fitness a surtout acquis une certaine notoriété grâce à ce qu'il a appelé ses "dramas", soit des prises à partie directes d'autres influenceurs du milieu fitness. Mais il avait aussi diffusé de courtes vidéos où il donnait son point de vue sur le travail d’autres youtubeurs et youtubeuses. 

Selon les victimes, six femmes et trois hommes dont la plupart sont également influenceurs, les choses ont été plus loin avec des attaques quotidiennes passant notamment par les réseaux sociaux.

L'une de ses premières victimes, Aline Dessine, a été ciblée après avoir critiqué une vidéo de Marvel Fitness en répondant à une question de fan. Qualifiée de "folle", elle a alors fait l'objet d'insultes, de menaces et d'appels au suicide quotidiens de la part d'anonymes sur tous les réseaux sociaux. 

Idem pour Tristan Defeuillet-Vang, ancien candidat de télé-réalité, racontant avoir été comparé à Katsumi (ancienne actrice X d'origine asiatique) par Marvel Fitness qui "disait qu'à 14 ans je me prostituais à Bangkok". La communauté reprend alors les "punchlines" du youtubeur, inspirées de culture manga et de cinéma, avec des références au Wakanda (pays africain imaginaire de l'univers Marvel) ou à Voldemort. 

Il a poursuivi une avocate caméra au poing

De son côté, Habannou S. nie tout harcèlement ou menace physique. Ses propos ont été mal interprétés et sortis de leur contexte, s’était-il défendu le 8 août 2019 lors d’une audition. "Ça reste ce que l’on appelle du drama, du clash via les réseaux sociaux." 

L'homme a également été condamné pour s'en être pris à Me Laure-Alice Bouvier, avocate de huit des victimes et elle aussi très active sur les réseaux sociaux. Dans l'une des vidéos de Marvel Fitness, on voit le jeune homme poursuivre l'avocate, caméra au poing, alors qu'elle lui demande d'arrêter de la filmer.

Le procureur avait requis 8 mois de prison ferme, une interdiction de toute activité sur les réseaux sociaux et 20.000 euros d'amende. Malgré tout "je ne sais pas si la décision rendue aura la capacité de rendre aux parties civiles un cours de vie normale", avait-il déploré.

Sur le même sujet

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent