Meurtre d’Alexia Daval : l'ADN de la mère de Jonathann Daval retrouvé dans le véhicule qui a transporté le corps

Justice
ENQUETE - La présence de trois ADN, ceux d'Alexia et de Jonathann Daval, mais aussi d'une troisième personne "ayant un lien de parenté" avec le présumé coupable avait été découverte en janvier dernier dans le coffre du véhicule utilitaire où le corps de la victime a été transporté. Cet ADN a été identifié comme étant celui de Martine Henry, mère de Jonathann Daval…

A 48 heures de l’audition du meurtrier présumé, un nouvel élément du dossier fait la une de l'actualité. En effet, en janvier dernier, les enquêteurs avaient prélevé sur une planche de bois à l'arrière du véhicule de Jonathann Daval, des traces biologiques du suspect, de sa femme mais aussi un cheveu de 8 centimètres, bicolore, provenant d’une tierce personne "de sexe féminin ayant un lien de parenté" avec le meurtrier présumé.


L’ADN de ce cheveu, retrouvé à l’arrière de l’utilitaire professionnel de Jonathann Daval, dans lequel le corps d'Alexia a été transporté, correspond, on le sait désormais, à celui de Martine Henry, mère du meurtrier présumé. 


Cet ADN avait en effet été prélevé dans le cadre d’une autre analyse, visant à savoir si son empreinte génétique se trouvait, cette fois, sur le drap enveloppant le corps d’Alexia. L’informaticien a-t-il bénéficié d’une aide le jour du drame ? Sa mère a-t-elle joué un rôle dans cet événement terrible ? Les gendarmes de la section de recherche de Besançon poursuivent leurs investigations. 

"Courrier au magistrat instructeur"

Après avoir pris connaissance de cet élément, la famille de la victime, disparue le 28 octobre 2017 à Gray-la-Ville (Haute-Saône) et dont le corps a été retrouvé dans le bois d'Esmoulins, a demandé que de nouvelles investigations soient menées. Dans un courrier à son avocat, Grégory Gay, beau-frère de Jonathan Daval, écrit ainsi que"le fait que les ADN de Jonathann, Martine et Alexia soient retrouvés au même endroit sur cette plaque de bois nous pose bien évidemment question". 


Contacté par LCI, Me Randall Schwerdorffer, un des avocats de Jonathann Daval s’étonne que cet élément prenne tant d’ampleur. "La présence d'un cheveu appartenant à la mère de Jonathann Daval dans le coffre de ce véhicule est connue depuis plusieurs mois. Martine Henry n’a été entendue que comme témoin dans ce dossier pour l’instant parce qu’elle est la mère de Jonathann. La présence de ce  cheveu, qui peut s’expliquer par mille et une raisons, dans la voiture de son fils ne veut rien dire". 

Un fichier retrouvé

L'émission Sept à Huit révélait déjà dimanche 25 novembre l'existence d'un fichier retrouvé dans l'ordinateur de Jonathann Daval, fichier écrit une dizaine de jours après la mort de son épouse, Alexia. Dans ce document, il a consigné ce qu'il se serait passé le jour supposé de la disparition de la joggeuse. 


"Si le scénario (décrit dans le document) était de lui, c'est assez  surprenant qu'il soit obligé de l'écrire pour s'en souvenir", a considéré  l'avocat de Jonathann Daval, supposant "qu'on lui a dicté".

Audition et confrontation

Jeudi prochain, 29 novembre, le juge d’instruction interrogera probablement Jonathann Daval sur ce fichier... et sur ce cheveu.


Après cette audition, le magistrat de Besançon (Doubs) qui instruit l’affaire procédera le 7 décembre à une confrontation générale. Jonathann Daval, meurtrier présumé de son épouse Alexia, 29 ans, tuée la nuit du 27 au 28 octobre 2017 à Gray (Haute-Saône), fera face à Grégory et Stéphanie Gay, son beau-frère et sa belle-sœur, et à Jean-Pierre et Isabelle Fouillot, ses beaux-parents. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Mort d'Alexia Daval : son mari Jonathann revient sur ses aveux

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter