Meurtre d'Alexia Daval : une expertise psychologique pointe le caractère "pervers" du mari capable de "manipulation"

ENQUÊTE - Une première expertise du mari d'Alexia Daval, qui a reconnu avoir étranglé sa femme en octobre avant de nier être l'auteur du meurtre, pointe des "traits pervers" chez ce suspect capable de "manipulation". Contacté par l'AFP, son avocat évoque des conclusions "partiellement erronées et incomplètes".

Elle était très attendue. Les résultats d'une première expertise psychologique - contrairement aux premières informations qui évoquaient une expertise psychiatrique - de Jonathann Daval ont été rendues publiques ce jeudi. Selon des informations du Républicain Lorrain, un "premier psy" aurait été missionné en tant qu'expert par le juge d'instruction, et ses conclusions seraient "sévères" pointant notamment des "traits pervers" et une "capacité de manipulation". 


Selon nos informations, aucun collège d’experts en psychiatrie n'a encore été nommé à cette heure et il s'agit donc de la seule expertise psychologique du dossier.


Une expertise qui intervient au lendemain d'un coup de théâtre. Mercredi, l'informaticien, âgé de 34 ans, auditionné à sa demande la semaine dernière par le juge d'instruction en charge de l'affaire à Besançon, est revenu sur ses aveux passés lors de sa garde à vue en janvier, trois mois après la mort de sa femme, une employée de banque de 29 ans. Devant le magistrat, Jonathann Daval a accusé son beau-frère, Grégory Gay, d'avoir étranglé la victime en tentant de la maîtriser lors d'une crise d'hystérie.

Ou il [Jonathann Daval] n'assume pas, ou il est dingue, ou c'est pas luiMe Jean-Marc Florand

Lors d'une conférence de presse ce jeudi, l'avocat de la famille d'Alexia Daval Me Jean-Marc Florand s'est interrogé sur la personnalité et la santé mentale de Jonathann Daval. "Ou il [Jonathann Daval] n'assume pas, ou il est dingue, ou c'est pas lui", a-t-il déclaré. La crédibilité de Jonathann Daval est pour le moins sujette à caution parce qu'il a enfilé plusieurs costumes et plusieurs rôles en moins de huit mois. Aujourd'hui, où est la vérité dans ce qu'il dit ? Je n'en sais rien".


Et d'ajouter : "Mon intime conviction pénale c'est que ce garçon connait parfaitement la vérité de A à Z. Je ne sais pas quel est son rôle là-dedans : acteur, spectateur, complice, auteur principal, co-auteur ? Mais il connait la vérité. Or, il ne la dit pas.

Peut-être qu'il n'est pas en mesure de la dire car elle est trop grosse pour lui, peut-être parce qu'il a des problèmes psychiatriques ou peut-être parce qu'il couvre d'autres personnes". 

Il est fait état de conclusions qui sont partiellement erronées et incomplètesMe Randall Scherdorffer

En vidéo

Qui est vraiment Jonathann Daval ?

Dans un communiqué à l'AFP, l'avocat de Jonathann Daval, Me Randall Scherdorffer a vivement réagi jeudi, dénonçant une "violation du secret de l'instruction" destinée à "décrédibiliser la parole de Jonathann Daval". 


"J'ai vu dans la presse qu'il était fait état de l'expertise psychologique de Jonathann Daval, ce qui est consternant", a dénoncé Me Scherdorffer. "Le problème, c'est qu'il est fait état de conclusions qui sont partiellement erronées et incomplètes, d'une expertise qui n'est pas définitive et qui peut faire l'objet d'une demande de contre-expertise", a-t-il dit.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Mort d'Alexia Daval : son mari Jonathann revient sur ses aveux

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter