Meurtre d'Alexia Daval : une reconstitution prévue le 17 juin

Justice

Toute L'info sur

Mort d'Alexia Daval : son mari Jonathann revient sur ses aveux

MEURTRE - La reconstitution du meurtre d'Alexia Daval, en octobre 2017, doit avoir lieu le 17 juin en Haute-Saône. Elle se fera en présence de Jonathann Daval, poursuivi pour "meurtre sur conjoint".

Cette nouvelle étape permettra-t-elle d’éclaircir les parts d'ombre de la mort d'Alexia Daval, en octobre 2017. Le meurtre de la jeune femme de 29 ans sera reconstitué le 17 juin en présence de Jonathann Daval, poursuivi pour "meurtre sur conjoint", à leur ancien domicile de Haute-Saône puis dans le bois où son corps avait été retrouvé, a-t-on appris lundi 27 mai de source proche du dossier. "La reconstitution débutera au petit matin dans la maison du couple (à Gray-la-Ville) afin de reconstituer le meurtre" qui s'était produit en soirée et "s'achèvera à la mi-journée", a indiqué à l'AFP cette même source.

A la mi-mai, une source proche du dossier avait déjà indiqué que M. Daval allait être "interrogé par le magistrat instructeur et les enquêteurs sur les circonstances et le déroulé de la soirée". "Ensuite, il y aura une phase consacrée au transport du corps jusqu'au bois d'Esmoulins", à une dizaine de kilomètres, où le corps de la jeune femme avait été découvert en partie carbonisé, a ajouté lundi la source proche du dossier.

Lire aussi

Prison à perpétuité

Johathann "Daval a clairement reconnu la façon dont il a donné la mort à Alexia (dans la maison), dans un moment très particulier de colère et de conflit conjugal. En revanche, il ne s'explique pas sur le fait que le corps ait été retrouvé partiellement brûlé", a-t-on indiqué. Le corps de son épouse Alexia, une employée de banque de 29 ans, avait été découvert le 30 octobre 2017, dans un bois, non loin de son domicile.

Après avoir avoué une première fois le meurtre de son épouse en janvier 2018, Jonathann Daval était revenu sur ses aveux en juin avant de reconnaître à nouveau, le 7 décembre suivant, l'avoir tuée. Détenu à la maison d'arrêt de Dijon, Jonathann Daval encourt la réclusion à perpétuité. 

A-t-il incendié le corps?

S'il a reconnu avoir porté des coups qui ont entraîné la mort de son épouse, il a toujours nié avoir tenté de mettre le feu au corps de sa femme laissant planer le doute sur l'existence d’un complice. L’avocat de la famille d’Alexia s’est également interrogé sur la présence de l’implication d’une tierce personne. Mais selon une source proche du dossier, pour l’heure, aucun élément ne permet d'appuyer la thèse d'une complicité.

Une bombe aérosol entamée sans bouchon a par ailleurs été retrouvée chez Jonathann Daval lors d’une perquisition. Un capuchon, découvert près du corps d’Alexia, correspondant en tout point à celui manquant sur la bombe. Le rapport de l’expert mandaté par le juge a jugé "possible" l'utilisation "d'une bombe de polyuréthane pour tenter de faire brûler le corps". Aucun ADN autre que celui de Jonathann Daval n'a par ailleurs été retrouvé sur le corps de la victime. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter