Meurtre de Mireille Knoll : la mère de l'un des suspects mise en examen

DirectLCI
ENQUÊTE - La mère de Yacine M., l'un des deux hommes suspectés dans l'enquête sur le meurtre de Mireille Knoll, a été mise en examen pour destruction ou modification des preuves d’un crime.

Près de trois semaines après le meurtre de Mireille Knoll, l'enquête se poursuit. La mère de l'un des suspects a ainsi été mise en examen le 6 avril dernier pour destruction ou modification de preuves d'un crime, a appris LCI de source judiciaire confirmant une information du Parisien. 


Zoulikha K., la mère de Yacine M., l'un des deux hommes soupçonnés d'avoir tué la vieille dame de confession juive dont le corps lardé de coups de couteau et en partie calciné avait été découvert le 23 mars dernier dans son appartement parisien, est notamment soupçonnée d'avoir lavé l'arme présumée du crime. Elle a été placée sous contrôle judiciaire. 

La mère de famille vivait dans le même immeuble que Mireille Knoll, avec son fils, Yacine, âgé de 28 ans. Ce dernier a été mis en examen pour "homicide volontaire à raison de l'appartenance vraie ou supposée de la victime à une religion" et "vol aggravé", tout comme Alex C., 21 ans. Le premier a été décrit comme "un solitaire" à la personnalité instable qui présente "des problèmes d'addiction à l'alcool" d'après ses proches. Il connaissait depuis longtemps Mireille Knoll, atteinte de la maladie de Parkinson.

Un couteau nettoyé

Par le passé, il avait notamment "menacé de brûler l'immeuble" de sa mère, "de faire sauter" le magasin qui l'avait employé puis licencié, et avait été admis à l'infirmerie psychiatrique de la préfecture de police, selon l'AFP. Yacine M. est aussi connu de la justice notamment pour avoir agressé sexuellement la fille de l'aide à domicile de Mireille Knoll, âgée de 12 ans. Au cours de la procédure, Mireille Knoll avait témoigné en sa faveur. La vieille dame avait également organisé il y a quelques mois une quête dans l’immeuble pour livrer des fleurs à la famille de Yacine M., qui avait perdu un membre de sa famille. 


Auteur de plusieurs vols avec violence, l'autre suspect, Alex C., est décrit comme un marginal de 21 ans sous curatelle renforcée. Selon sa version, rapportée dans Le Parisien, après le meurtre, les deux hommes seraient remontés au 7e étage chez la mère de Yacine M. avec le couteau ensanglanté, une bouteille de porto qu’ils avaient en partie consommée et deux verres. En voyant les "taches de sang" sur le couteau, Zoulikha K., paniquée, aurait jeté la bouteille et les verres dans le vide-ordures et nettoyé l’arme présumée du crime. Voilà en tout cas ce qu'aurait indiqué le suspect.  


Les déclarations confuses et contradictoires des deux hommes font toujours pour l'heure l'objet d'investigations et de vérifications, tout comme le mobile du crime qui reste encore flou.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter