Migrants vietnamiens retrouvés morts dans un camion frigorifique en Angleterre : 26 interpellations en France et en Belgique

Migrants vietnamiens retrouvés morts dans un camion frigorifique en Angleterre : 26 interpellations en France et en Belgique
Justice

ENQUÊTE - Treize personnes ont été arrêtées en Belgique et treize autres en France dans le cadre de l'enquête ouverte après la découverte en octobre en Angleterre des corps de 39 migrants vietnamiens dans un camion frigorifique.

Plus de huit mois après les faits, treize personnes ont été arrêtées en Belgique et treize autres en France dans le cadre de l'enquête ouverte après la découverte en octobre en Angleterre des corps de 39 migrants vietnamiens dans un camion frigorifique, ont annoncé mercredi les justices belge et française. "Le conteneur dans lequel les corps avaient été découverts provenait du port belge de Zeebruges et certaines victimes avaient séjourné en Belgique avant leur départ", a précisé le parquet fédéral belge dans un communiqué.

L'enquête sur ce drame, menée conjointement par la Grande-Bretagne, l'Irlande, la France et la Belgique, a donné lieu à 16 perquisitions mardi sur le sol belge, principalement à Bruxelles, et treize personnes au total ont été arrêtées : onze Vietnamiens et deux Marocains.

Il y a eu 13 autres interpellations en France, en région parisienne, a indiqué de son côté le parquet de Paris.  "Les treize individus interpellés et placés en garde à vue en France sont suspectés de participer à une organisation criminelle logeant et transportant quotidiennement plusieurs dizaines de migrants venant d’Asie du Sud-Est, et plus particulièrement du Vietnam, depuis plusieurs mois", a précisé le parquet de Paris Les personnes gardées à vue sont là aussi soupçonnées de participation à un vaste trafic d'êtres humains entre la France, la Belgique et le Royaume-Uni.

Lire aussi

Des dizaines de personnes transportées chaque jour

Deux informations judiciaires avaient été ouvertes respectivement le 14 octobre 2019 des chefs de "traite des êtres humains en bande organisée, d'aide au séjour irrégulier en bande organisée et d'association de malfaiteurs et le 2 mars 2020 des chefs d'homicide involontaire, de traite des êtres humains en bande organisée, d'aide au séjour irrégulier d'un étranger en bande

organisée et d'association de malfaiteurs". Le parquet n'a pas précisé les nationalités mais de source proche du dossier, ces suspects sont principalement des Vietnamiens également.

"La filière mise en place par les trafiquants est soupçonnée d'avoir vraisemblablement transporté jusqu'à plusieurs dizaines de personnes chaque jour depuis plusieurs mois", souligne le parquet belge. "L'organisation se concentrait sur le transport de réfugiés venant d’Asie, du Vietnam en particulier", est-il ajouté, et elle est "suspectée d'avoir rendu possible" le transport des 39 migrants découverts morts le 23 octobre par la police britannique dans une zone industrielle à Grays (Essex).

Ce mois-ci, une arrestation avait déjà eu lieu en Irlande, celle du présumé organisateur de la rotation des différents chauffeurs ayant abouti au drame. Par ailleurs, dans l'enquête britannique, cinq personnes ont déjà été inculpées dont Maurice Robinson, 25 ans, le chauffeur du camion intercepté à Grays. Ce dernier avait plaidé début avril coupable d'homicides involontaires devant un tribunal londonien. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent