Mis en examen pour "enlèvement et séquestration", le djihadiste Mehdi Nemmouche a été transféré de Belgique en France

Justice

EXTRADITION - Le djihadiste français, condamné à la prison à vie pour la tuerie du musée juif de Bruxelles, est poursuivi en France dans une affaire distincte, la séquestration d'otages français en Syrie. Il a été transféré dans une prison française.

Le djihadiste français, Mehdi Nemmouche, condamné en Belgique à la prison à vie pour la tuerie du musée juif de Bruxelles, a été transféré mercredi en France, a fait savoir une source judiciaire, selon une information de L'Express confirmée vendredi à LCI. Selon nos informations, il est arrivé sous haute escorte, "type GIGN", par voie terrestre. 

Selon l'hebdomadaire Mehdi Nemmouche a quitté la prison de Leuze-en-Hainaut en Belgique pour rejoindre la France et le centre pénitentiaire de Meaux-Chauconin, en Seine-et-Marne. Il a été placé en détention provisoire, indique également L'Express. Selon nos informations, il est en quartier d'isolement. 

Lire aussi

Affaire distincte

Condamné il y a deux mois à la prison à vie pour l'attaque du musée juif de Bruxelles en 2014, qui avait coûté la vie à 4 personnes, il est poursuivi en France dans une affaire distincte : son rôle dans la séquestration des quatre otages français retenus en Syrie entre juin 2013 et avril 2014. Les otages, Didier François, Pierre Torrès, Edouard Elias et Nicolas Hénin, avaient formellement identifié Mehdi Nemmouche comme l'un de leurs geôliers francophone. 

Il est mis en examen depuis 2017 pour "enlèvement et séquestration en relation avec une entreprise terroriste".  Il avait été extradé vers la Belgique en 2014. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter