Montpellier : une marche blanche en hommage à la mère de famille mortellement fauchée par une voiture

Justice
FAIT DIVERS - Un rassemblement et une marche blanche sont organisés ce dimanche 14 juillet à Montpellier en hommage à la mère de famille âgée de 42 ans mortellement fauchée jeudi dernier par une voiture dans le quartier de la Mosson où des centaines de personnes célébraient la victoire de l'Algérie. Deux enfants de la victime, un bébé d'un an et une adolescente âgée de 17 ans ont également été blessés.

Trois jours après le terrible accident survenu dans le quartier de la Mosson à Montpellier (Hérault),  un hommage sera rendu à la mère de famille âgée de 42 ans qui a été mortellement fauchée par un véhicule alors que des centaines de personnes célébraient à cet endroit la victoire de l'Algérie lors de la CAN.


"Un rassemblement sur les lieux du drame, suivi d’une marche blanche est organisé ce dimanche à 14h dans le quartier de la Mosson-la Paillade, à la mémoire de Rabha E., tuée par un chauffard. Les amis de la victime invitent la population à cette marche silencieuse dans la cité, qui est encore sous le choc", rapporte ainsi Metropolitain ce dimanche.


Deux enfants de la quadragénaire ont également  été blessés le soir du drame. Son bébé âgé de 1 ans, polytraumatisé, a été hospitalisé en urgence. Son pronostic vital, engagé un temps, ne l'était plus samedi. Sa fille âgée de 17 ans a elle été blessée à la cheville droite. Selon nos confrères, elle aurait quitté l'hôpital depuis. 

Le chauffard remis en liberté

Concernant le chauffard mis en cause, il s'agit d'un jeune homme de 21 ans. "De nationalité française, électricien de profession, détenteur du permis de conduire depuis quatre mois, circulait à une vitesse manifestement excessive", a fait savoir Christophe Barret, procureur de la République de Montpellier samedi lors d'une conférence de presse, en citant les témoignages enregistrés, les analyses vidéos et les traces importantes de freinage sur la chaussée. Le magistrat a indiqué que le jeune homme assure ne pas être un supporter des "Fennecs".


Le magistrat avait requis son placement en détention provisoire. Mais il n'a pas été suivi par la juge d'instruction qui l'a libéré samedi soir, après qu'il a été été mis en examen, a annoncé son avocate, Me Aude Widuch, au quotidien Midi Libre

Le conducteur, qui n'avait aucun antécédent judiciaire, a été mis en examen pour homicide involontaire et blessures involontaires, avec manquement délibéré à une obligation particulière de prudence. Ce manquement délibéré est double: vitesse excessive et défaut de maîtrise du véhicule, avait souligné le procureur de Montpellier. La peine encourue pour homicide involontaire aggravé est d'un maximum de 7 ans et 100.000 euros d'amende.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter