Nantes : un quinquagénaire écope de 2000 euros d'amende pour avoir perturbé l'aéroport avec un brouilleur de GPS

Nantes : un quinquagénaire écope de 2000 euros d'amende pour avoir perturbé l'aéroport avec un brouilleur de GPS

DirectLCI
JUSTICE - Un homme a été condamné mercredi par le tribunal correctionnel de Nantes à 2.000 euros d'amende pour avoir utilisé un brouilleur de GPS interdit en France, ce qui avait retardé de plus d'une heure le départ des vols à l'aéroport de Nantes Atlantique.

Une bourde qui coûte cher. Un cadre commercial de 50 ans, demeurant à La Rochelle, a été condamné à 2000 euros d'amende mercredi par le tribunal correctionnel de Nantes. Le prévenu, qui s'est défendu sans avocat et a plaidé la bonne foi, comparaissait pour "détention", "installation" et "utilisation non autorisée(s) de dispositif destiné à rendre inopérants des appareils de communication électronique".

Un appareil interdit en France

Comme l'explique Ouest-France, l'homme au casier vierge avait pris l'avion pour un déplacement en Afrique, laissant sa voiture au parking de l'aéroport. Dans le coffre se trouvait un brouilleur de GPS, un appareil permettant de se déplacer sans être tracé mais illégal en France, que le propriétaire avait oublié de débrancher. 


Le lendemain de son départ, le 20 avril, les appareils de bord de plusieurs avions parqués sur le tarmac de l'aéroport avaient été sérieusement perturbés. Leur propre système GPS étant déstabilisé, ils avaient dû être remorqués dans un autre secteur afin de pouvoir décoller... avec plus d'une heure de retard.

Grâce au concours d'une équipe de l'Agence nationale des fréquences, située à proximité de Nantes, le brouilleur de GPS avait finalement pu être détecté et désactivé. Le gestionnaire de l'aéroport, le groupe Vinci, avait porté plainte, de même que la direction de la sécurité de l'aviation civile.

Plus d'articles

Sur le même sujet