Nice : le parquet fait appel de la relaxe de l'enseignant-chercheur qui avait aidé des migrants

Nice : le parquet fait appel de la relaxe de l'enseignant-chercheur qui avait aidé des migrants

JUSTICE - Le parquet de Nice a fait appel ce samedi, de la relaxe prononcée vendredi par le tribunal correctionnel en faveur d’un enseignant-chercheur poursuivi pour avoir aidé des migrants.

Au lendemain de la relaxe de Pierre-Alain Mannoni prononcée par le tribunal correctionnel, le procureur de la République à Nice a fait appel ce samedi matin. L'enseignant-chercheur de 45 ans, poursuivi pour aide au séjour et aide à la circulation d'étrangers en situation irrégulière, risquait cinq ans de prison et 30.000 euros d'amende. Lors de son procès le 23 novembre dernier, le procureur de la République avait requis à son encontre une peine de six mois d'emprisonnement avec sursis.

Lire aussi

Il avait agi "pour préserver la dignité et l'intégrité "

Le tribunal correctionnel de Nice avait motivé sa relaxe vendredi en expliquant que Pierre-Alain Mannoni avait agi "pour préserver la dignité et l'intégrité " des personnes et pouvait donc bénéficier de l'immunité accordée par la loi. Les juges, tout en rappelant que cette immunité donnée à titre humanitaire ne s'appliquait qu'à l'aide au séjour, l'ont étendue aux faits d'aide à la circulation, considérant que le transport lui-même de ces personnes était "le préalable indispensable à leur séjour couvert par l'immunité".

Le 18 octobre dernier, l’enseignant avait cherché à convoyer trois Erythréennes dans son véhicule depuis un centre de vacances SNCF occupé illégalement par des militants associatifs à Saint-Dalmas-de-Tende jusqu'à son domicile de Nice. Il s’était cependant fait interpeller au péage autoroutier de La Turbie.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Squid Game" : faut-il vraiment craindre un phénomène d'imitation dans les cours de récré ?

Covid-19 : que contient le projet de loi sur la prolongation du pass sanitaire, débattu à l'Assemblée mardi ?

SONDAGE EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : Le Pen, Zemmour et Bertrand dans un mouchoir de poche

VIDÉO - Covid-19 : le relâchement des gestes barrière fait des ravages au Royaume-Uni

Quitté par son épouse Wanda, l'attaquant argentin Mauro Icardi ne s’entraîne plus avec le PSG

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.