Nord : prison ferme pour un récidiviste qui n'avait pas son attestation de déplacement

Nord : prison ferme pour un récidiviste qui n'avait pas son attestation de déplacement

JUSTICE - Un Dunkerquois âgé de 22 ans a été condamné le week-end dernier à deux mois de prison ferme pour ne pas avoir respecté, à plusieurs reprises, les règles du confinement appliquées depuis la fin du mois d'octobre.

Un "renforcement des actions de contrôles du confinement". C'est ce qu'a demandé le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin aux préfets dans un télégramme le 9 novembre dernier. "Toute personne ne disposant pas de motif légitime de se déplacer devra être verbalisée", insistait dans cette note le patron de la place Beauvau. 

Et le message semble être passé. Ainsi, le week-end dernier, un jeune homme de 22 ans a été condamné à de la prison ferme pour avoir enfreint les règles strictes du reconfinement mises en place depuis le jeudi 29 octobre.  Vendredi 13 novembre, ce Dunkerquois a été contrôlé pour la quatrième fois en quelques jours sans pouvoir présenter d’attestation - pourtant obligatoire pour tout déplacement - afin de justifier sa présence dans la rue. Présenté ce week-end au parquet selon la procédure de plaider-coupable,  le jeune homme a été condamné à deux mois de prison ferme. 

Toute l'info sur

La France sort progressivement de son deuxième confinement

Lire aussi

Mise à exécution

Le Nordiste, déjà connu de la police et de la justice, est parti directement en prison après son défèrement et pour un moment. "Le parquet a mis exécution deux peines de six mois de prison qu’il n’avait pas encore effectuées. Le jeune homme est ainsi parti en détention pour quatorze mois", selon La Voix du Nord qui rapporte ces faits.

Le non-respect de confinement peut entraîner après trois infractions en 30 jours une amende de 3750 € et jusqu'à 6 mois d'emprisonnement.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Emmanuel Macron s'exprimera à 20h pour rendre hommage à "VGE"

L'application TousAntiCovid sésame indispensable pour entrer dans un supermarché ?

EN DIRECT - Covid 19 : l'Iran passe la barre du million de cas de coronavirus

Bruxelles : quand la police tombe nez à nez avec un eurodéputé hongrois dans une fête libertine clandestine

Valéry Giscard d'Estaing est décédé "des suites du Covid-19"

Lire et commenter