Nordahl Lelandais renvoyé aux assises pour le "meurtre" du caporal Arthur Noyer

La piste Lelandais est examinée dans une quarantaine de dossiers non résolus.

JUSTICE - Mis en examen pour le meurtre de la petite Maëlys, Nordahl Lelandais est désormais renvoyé devant les assises de Savoie pour le "meurtre" du caporal Arthur Noyer. Il avait reconnu en mars 2018 une bagarre, qui avait entraîné la mort du militaire.

Les juges d'instruction de Chambéry ont renvoyé Nordahl Lelandais devant les assises de la Savoie pour le "meurtre" du caporal Arthur Noyer survenu en avril 2017, a annoncé ce vendredi 19 juin le parquet. Les magistrats ayant suivi les réquisitions du parquet, la famille du jeune militaire qui souhaitait la qualification d'"assassinat" (qui introduit la préméditation) ne pourra pas faire appel. Seule la défense du prévenu peut introduire un recours. 

Contacté par l'AFP, l'avocat de Nordahl Lelandais, Me Alain Jakubowicz, n'a pas souhaité s'exprimer. Le délai pour faire appel devant la chambre de l'instruction est de dix jours à compter de la notification de cette décision à l'intéressé.

Toute l'info sur

Affaires Maëlys et Arthur Noyer : l’inquiétant Nordahl Lelandais

Lire aussi

Membre du 13e Bataillon de chasseurs alpins, Arthur Noyer avait disparu dans la nuit du 11 au 12 avril 2017 près de Chambéry. L'ADN du jeune homme de 23 ans avait été retrouvé sur des "restes d'un crâne humain" le 7 septembre, à Montmélian. 

Mis en examen pour le meurtre de la petite Maëlys de Araujo et des agressions sur deux petites cousines, Nordahl Lelandais avait d'abord nié toute implication. En mars 2018, devant les juges d'instruction de Chambéry, il avait finalement avoué avoir pris en stop le militaire à la sortie d'une boîte de nuit. Plus tard, les deux hommes en seraient venus aux mains. Selon Lelandais, Arthur Noyer serait mort au cours de cette "bagarre", à Saint-Baldoph, près de l'agglomération chambérienne.  Au total, la piste Lelandais - et donc sa possible implication - est examinée dans une quarantaine de dossiers non résolus.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : tous les vaccins doivent pouvoir être administrés par les pharmaciens, estime la HAS

Son enfance en Algérie, son grand amour partagé : Marthe Villalonga ouvre ses jardins secrets

Les 65-75 ans avec comorbidités "peuvent se faire vacciner" avec AstraZeneca, annonce Olivier Véran

Mesures de restriction : pourquoi Emmanuel Macron fixe-t-il un horizon de "4 à 6 semaines" ?

EN DIRECT - Sarkozy condamné : Marine Le Pen "ne souhaite pas que les magistrats fassent la primaire de la présidentielle"

Lire et commenter