Oise : un prêtre retrouvé mort à son domicile, un suspect interpellé.. Avant d'être hospitalisé sous contrainte

Justice

JUSTICE - Un jeune homme a été interpellé et placé en garde à vue pour des faits de conduite d’un véhicule sans permis et de rébellion alors qu'il se trouvait au volant d'un véhicule appartenant à un prêtre âgé de 90 ans. Ce dernier a été retrouvé à mort le même jour à son domicile de Ronquerolles dans l'Oise.

Le corps d'un prêtre âgé de 90 ans victime d'une "mort violente" a été retrouvé lundi matin à son domicile d'un hameau de l'Oise. Le prêtre a été découvert mort dans sa maison du hameau de Ronquerolles, sur la commune d'Agnetz, à une vingtaine de km de Beauvais.

 

"Lundi 4 novembre vers 10h15, un jeune homme de 19 ans a été arrêté par la gendarmerie de Beaumont-sur-Oise (95) et placé en garde à vue pour des faits de conduite d’un véhicule sans permis et de rébellion. Les enquêteurs ont informé de cette mesure de garde à vue le père du jeune homme et lui ont indiqué qu’il conduisait un véhicule appartenant à un certain Roger M. qu’ils ne parvenaient pas à joindre. Le père du gardé à vue s’est rendu au domicile de ce prêtre retraité âgé de 90 ans, qu’il connaissait depuis très longtemps. Apercevant par la fenêtre du logement le corps sans vie de la victime, il a aussitôt alerté les gendarmes de Clermont", indique le parquet de Beauvais ce mardi dans un communiqué.

Le parquet précise que "les premiers éléments médico-légaux mettent en évidence des violences exercées contre une victime âgée et en mauvais état de santé général".  L’autopsie réalisée ce mardi 5 novembre a permis de conclure à un décès par asphyxie et à la présence de traces de coups portés à l’abdomen, au crâne et au visage. "Des examens complémentaires anatomo-pathologiques et toxicologiques doivent permettre de préciser encore les causes du décès ; les résultats de ces examens ne sont pas attendus avant plusieurs semaines", fait savoir le parquet de Beauvais.

Le suspect souffre de "problèmes psychologiques"

"La victime a été prêtre ici pendant très longtemps, il est bien connu dans la région", a déclaré à l'AFP le père Bernard Grenier, curé de la paroisse de Clermont, qui comprend notamment le village d'Agnetz. 

Les enquêteurs de la brigade de recherches de Clermont et de la section de recherches d’Amiens ne sont eux pas parvenus à entendre le mis en cause "dont l’attitude laissait supposer d’importants problèmes mentaux" détaille le parquet. "Un examen psychiatrique a effectivement conduit à devoir lever la garde à vue de l’intéressé dans la nuit vers 1 heure pour procéder à son hospitalisation sous contrainte. L’enquête se poursuit toutefois afin de déterminer les causes et circonstances du décès de la victime et l’éventuelle responsabilité du suspect"conclut le communiqué du parquet de Beauvais.

 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter