Ado paraplégique attaquée par des rats : l'enquête classée sans suite

Ado paraplégique attaquée par des rats : l'enquête classée sans suite

Justice
DirectLCI
JUSTICE - L'enquête judiciaire sur l'attaque d'une jeune paraplégique par une meute de rats, à Roubaix en septembre 2017, a été classée sans suite.

Que faisait une meute de rats dans la chambre de cette paraplégique de 14 ans, attaquée en septembre dernier à son domicile de Roubaix ? Les enquêteurs n'ont pas réussi à trouver la réponse et l'enquête a été classée sans suite, la responsabilité du bailleur social et de la Ville ne pouvant pas, selon eux, être engagée.


L'adolescente avait été attaquée en pleine nuit et a été découverte au matin, couverte de morsures, par son père. Admise à l'hôpital de Roubaix, elle présentait 225 plaies sur l'ensemble du corps, y compris son visage. La jeune handicapée, immobilisée sur son lit médicalisé, ne pouvait se défendre en raison de sa paraplégie.

Le père avait porté plainte contre le bailleur de la maison, Soliha, et contre la Ville de Roubaix. Il leur avait demandé à plusieurs reprises, en vain, que soit retiré un amoncellement de poubelles dans le quartier, avait expliqué une source policière. Le parquet de Lille avait ouvert une enquête préliminaire dans la foulée, pour "conditions d'hébergement contraires à la dignité humaine". "Le dossier a été classé sans suite, les infractions reprochées par le plaignant au bailleur social et à la mairie n'étant pas caractérisées", a indiqué une source judiciaire à l'AFP, ce jeudi.


"Si les morsures de rongeurs ont bien été confirmées par les examens médico-légaux, l'enquête n'a pas permis d'expliquer la présence de ceux-ci dans l'habitation, et encore moins d'en attribuer la responsabilité à ces deux structures", a ajouté le parquet.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter