Un motard flashé 156 fois en excès de vitesse par le même radar !

Justice

INFRACTION ROUTIÈRE - Les gendarmes de Béthune ont fini par identifier le conducteur d'une moto qui avait notamment été flashée à 240 km/h sur une route pourtant limitée à 90. L'homme assure qu'il est innocent.

Pas vu, pas pris… et finalement enfin pris ! Entre fin septembre 2014 et décembre 2015, le radar situé sur la route départementale 943, à Annezin (Pas-de-Calais), a crépité 156 fois sur le passage de la même moto, avec un record au-delà des 240 km/h sur une route pourtant limitée à 90, rapporte La Voix du Nord. Malgré les infractions répétées, impossible d’identifier formellement le conducteur de celle-ci.

Et pour cause, le radar flashe en effet les véhicules par l’avant, alors que les plaques minéralogiques sont placées à l’arrière sur les deux-roues. Pour parvenir à identifier le chauffard, le Centre automatisé de constatation des infractions routières (CACIR) s'est finalement tourné vers les hommes du peloton motorisé de Béthune.

En vidéo

Excès de vitesse : les voitures-radars bientôt conduites par des salariés du privé

Une amende de 50 à 100 euros pour chaque excès de vitesse

Les gendarmes ont réussi à mettre la main sur ce fou du guidon après avoir mis en place une surveillance autour du radar. Il s'agit d'un homme d'une cinquantaine d'année, dont les motos et les horaires de travail correspondent au profil du motard recherché, toujours flashé vers 21 heures. Le radar n’a pas crépité lorsque cet homme était en arrêt de travail en mars 2015.

Lire aussi

A la barre du tribunal de police de Béthune, l'homme a nié être le motard tant recherché.  "Je leur ai expliqué que ce n’était pas moi. Ils cherchaient une moto noire, j’ai une moto noire. Sans faire d’humour, pour eux, noir c’est noir (…)", a-t-il plaidé, cité par La Voix du Nord. Des explications qui n’ont cependant pas convaincu le procureur. Ce dernier a estimé que chaque excès de vitesse devrait être sanctionné d’une amende de 50 à 100 euros, sans compter l’annulation du permis. Le jugement a été mis en délibéré au 26 janvier.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter