Perquisition à LFI : Jean-Luc Mélenchon condamné à trois mois de prison avec sursis

Perquisition à LFI : Jean-Luc Mélenchon condamné à trois mois de prison avec sursis
Justice

PROCÈS - Jean-Luc Mélenchon a été condamné à trois mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Bobigny (Seine-Saint-Denis). Le juge a suivi les réquisitions du parquet et le leader de LFI, devra également s'acquitter d'une amende de 8.000 euros.

"La République c'est moi!" Les images de la perquisition agitée au siège de la France insoumise en octobre 2018 avaient été diffusées en boucle. Jean-Luc Mélenchon et cinq de ses proches, poursuivis notamment pour rébellion et provocation, ont été fixés ce lundi sur leur sort.

Le leader de LFI, pousuivi pour "actes d'intimidation envers un magistrat et un dépositaire de l'autorité publique, rébellion et provocation" a été condamné à trois mois de prison avec sursis et 8000 euros d'amende. Le juge a suivi les réquisitions du parquet. 

Le député Bastien Lachaud a été condamné à 6 000 euros d'amende, l'eurodéputé Manuel Bompard à 7 000 euros d'amende, le président de l'association "L'Ere du peuple" Bernard Pignerol à 8 000 euros d'amende et l'attachée de presse du mouvement, Muriel Rozenfeld à 2000 euros d'amende.

Alexis Corbière a lui été relaxé. 

Lire aussi

"Un jugement politique"

"A l'évidence, c'est un jugement politique", a réagi Jean-Luc Mélenchon. "Je dénonce cette instrumentalisation politique de la justice, l'impunité totale de policiers menaçants... Je ne sais toujours pas de quoi je suis accusé (...) C'est un feuilleton judiciaire inventé par Nicole Belloubet et Emmanuel Macron", a-t-il estimé. 

En vidéo

La France insoumise : récit d'une perquisition mouvementée

Toute l'info sur

Jean-Luc Mélenchon, l'"insoumis"

La secrétaire d’Etat Marlène Schiappa ce lundi sur LCI a déclaré au sujet de cette décision: "Je ne m’exprime pas sur la condamnation judiciaire, mais les propos de Jean-Luc Mélenchon que l’on vient d’entendre sont assez indignes. On a une suite de faits qui n’ont aucun rapport entre eux. Jean-Luc Mélenchon parle de procès politique, jette des accusations ad hominem contre Nicole Belloubet et méprise les institutions en mettant en cause pêle-mêle la justice et la police. Ses propos me semblent graves et indignes."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent