Carlos Ghosn : le caisson de matériel audio dans lequel le patron déchu aurait fui le Japon

Carlos Ghosn : le caisson de matériel audio dans lequel le patron déchu aurait fui le Japon

JUSTICE - Le Wall Street Journal a publié ce week-end la photo du caisson dans lequel le magnat de l’automobile aurait fui le pays du Soleil-levant. Une grosse malle noire destinée au transport de matériel audio. Carlos Ghosn doit donner une conférence de presse ce mercredi prochain depuis Beyrouth où il se trouve depuis fin décembre.

Une semaine exactement après la fuite du Japon de l’ancien PDG de Renault-Nissan, les détails de son rocambolesque "voyage" se précisent de jour en jour. Ce week-end, le Wall Street Journal a publié la photo d’une grosse malle noire.

C’est dans cette énorme caisse, habituellement destinée à transporter du matériel audio, que Carlos Ghosn aurait fui le Japon destination Beyrouth via Istanbul. Le magnat de l’automobile aurait tout du moins fait une partie de son trajet dissimulé dans cet objet de taille. Les circonstances de sa fuite, comme la façon dont il a réussi à déjouer les contrôles de sécurité, restent à éclaircir. Car à Tokyo, l'ex-patron de 65 ans était assigné à domicile dans des conditions strictes.

Toute l'info sur

Carlos Ghosn : l’ex-patron de Renault rattrapé par les affaires

Lire aussi

Une entreprise de sécurité pour l’aider

L’évasion de Carlos Ghosn est liée à l'entreprise de sécurité American international security corp. Selon la justice turque, ses deux associés fondateurs étaient physiquement à bord du vol Osaka – Istanbul.  

Michael Taylor est un ancien des forces spéciales américaines, un "green beret". Il a longtemps travaillé en Irak et en Afghanistan. Aux Etats-Unis, il a fait 14 mois de prison pour obstruction à la justice et fraude. Le deuxième homme d’American international security corp qui aurait prêté main forte à Carlos Ghosn est un ressortissant franco-libanais, George-Antoine Zayek. Bien connu du milieu de la sécurité, il est un vétéran de la guerre civile libanaise. Il s’est reconverti dans le mercenariat, notamment en Irak. Sa spécialité ? La libération et l’exfiltration d’otages, notamment au Mexique ces dernières années. 

En vidéo

Carlos Ghosn: une entreprise de sécurité a aidé l'ex PDG de Renault-Nissan a fuir le Japon

Conférence de presse mercredi

Carlos Ghosn, qui a fui des accusations de malversations financières au Japon, en dira-t-il plus sur son évasion? Il donnera en tout cas mercredi 8 janvier une conférence de presse à Beyrouth. Celle-ci doit se tenir à 15 heures, heure de Beyrouth" (13H00 GMT). Le sexagénaire devrait s’exprimer selon nos informations pendant une heure avant de répondre aux questions des journalistes. 

Depuis son arrivée il y a près d'une semaine au Liban, son pays d'origine, l'homme d'affaires de 65 ans, ancien PDG de Renault-Nissan a limité ses déclarations aux médias. Il est sorti à deux reprises seulement de son silence depuis le 30 décembre, par le biais de communiqués.  

Le gouvernement japonais a réagi dimanche pour la première fois à l'affaire. "La fuite d'un accusé sous caution est injustifiable", a déclaré dans un communiqué la ministre japonaise de la Justice, Masako Mori. Carlos Ghosn, qui fut le chef d'entreprise le mieux payé au Japon, y a été arrêté fin 2018 et y avait passé 130 jours derrière les barreaux.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Le Covid a fait 340 décès à l’hôpital et 13.563 contaminations en 24 heures en France

"Un chagrin presque insupportable" : Meghan Markle évoque sa fausse couche dans une poignante tribune

CARTE - Covid-19 : à quel stade en est l'épidémie, département par département ?

EN DIRECT - Election US : Trump appelle ses partisans à "inverser" le résultat, Biden lui répond

"Papy et mamie dans la cuisine" à Noël : torrent d'indignation après le conseil du Pr Salomon

Lire et commenter