Photo de salariés faisant une "quenelle" : le restaurant Le Train Bleu porte plainte

Justice

BAD BUZZ - Une photographie montrant des salariés du célèbre restaurant parisien Le Train Bleu effectuant une "quenelle" et datant "visiblement de plusieurs années" a resurgi sur les réseaux sociaux. Le restaurant a annoncé qu'il portait plainte.

C'est une "publicité" dont le restaurant Le Train Bleu se serait bien passé. Ce dimanche, la célèbre institution parisienne située dans la gare de Lyon a été interpellée sur les réseaux sociaux à propos d'un cliché polémique. Il montre une douzaine d'hommes portant la tenue du restaurant, posant au sein de l'établissement en effectuant tout sourire des "quenelles", ce geste antisémite popularisé il y a plusieurs années par Dieudonné.

Le restaurant a rapidement condamné ce geste. "Une photo frauduleuse circule en ce moment, nous sommes victimes d'une campagne calomnieuse", a-t-il avancé sur son compte Twitter, avant d'affirmer : "des poursuites judiciaires vont être engagées, le temps de l’enquête, le personnel incriminé est mis à pied".

La société SSP France, filiale du géant britannique de la restauration dans les transports SSP et propriétaire du Train Bleu a également diffusé un communiqué, après avoir appris l'existence "avec effarement et horreur"  de cette photographie.

Elle "date visiblement de plusieurs années ", explique la société. Face à ce signe de ralliement dont elle dit n'ignorer "ni la gravité ni la signification antisémite avérée", "la société SSP FRANCE a décidé de porter plainte auprès du procureur de la République."

Si pour le moment, personne ne sait pourquoi cette photographie a été prise, ni comment elle s'est retrouvée sur les réseaux sociaux, la société compte sanctionner ses auteurs.

"Ceux des personnes figurant sur la photographie qui font encore partie de ses effectifs seront convoqués dans les plus brefs délais et le cas échéant sanctionnés de manière exemplaire", indique-t-elle. "En tout état de cause, la société SSP FRANCE se tiendra à la disposition des autorités pour permettre l’identification de toutes les personnes qui se sont adonnées à un geste haineux et qui ont fait partie de l’établissement."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter