Piotr Pavlenski : le député Bruno Questel demande que "la France foute ce mec dehors"

Benjamin Griveaux : Les questions que pose l’enquête sur les vidéos intimes
Justice

Toute L'info sur

Griveaux emporté par la divulgation d'une sextape

DROIT D'ASILE - Piotr Pavlenski - qui a obtenu l'asile en France - revendique la diffusion des vidéos qui ont conduit Benjamin Griveaux à renoncer à la campagne municipale à Paris. Pour Bruno Questel (LaREM), député de l'Eure, il faut que la France "foute ce mec dehors".

Une "saloperie" et une "foire aux ordures". C'est en ces termes que Bruno Questel a qualifié l'affaire qui agite la classe politique  parisienne et plus largement française. C'est quasi-unanimement que la classe politique a apporté son soutien Benjamin Griveaux, désormais ancien candidat à la mairie de Paris, après la diffusion de vidéos intimes ayant entraîné son renoncement à la course à la Mairie de Paris. 

Dans cette affaire, une tête est rapidement sortie du bois : celle de Piotr Pavlenski, cet "artiste", qui a obtenu l'asile politique en France, s'était déjà fait connaître pour avoir cousu ses lèvres, cloué ses testicules et en octobre 2017, incendié la façade d'une succursale de la Banque de France à Paris pour dénoncer sa présence sur la place de la Bastille. Et pour Bruno Questel, député LaREM de l'Eure, il faut que la France prenne des dispositions. La première ? "Qu'on foute ce mec dehors", a déclaré le parlementaire, sur LCP. 

"Il est venu demander l'asile, il se comporte comme un salopard"

"Qu'on foute ce mec dehors ! Il est réfugié politique, il est venu demander l'asile, il se comporte comme un salopard et n'a aucune notion de ce que peut être un comportement adapté dans une société éclairée. S'il y a une première chose à faire c'est de le mettre dans un avion direction la Russie et il verra avec Monsieur Poutine s'il peut faire ce genre de conneries", a estimé le député. 

Voir aussi

Piotr Pavlenski n'est pas seulement connu pour ses coups d'éclat "artistiques", il est également recherché par la police parisienne. Il est visé par une enquête pour des violences commises le 31 décembre dernier dans un appartement du 6e arrondissement de Paris, selon Mediapart. Selon un participant à la soirée contacté par l'AFP, une rixe a opposé plusieurs personnes à Pavlenski qui se serait saisi d'un couteau dans la cuisine. "Il dit qu'il l'a pris parce qu'il avait dix personnes autour de lui puis l'a relâché. Eux, ils disent qu'ils ont été attaqués au couteau", a ajouté ce convive. Selon Mediapart, deux invités ont été blessés avec ce couteau.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent